AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mise à Jour - Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 531
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Mise à Jour - Thomas Sam 12 Déc - 13:50



Si le sous-sol du ministère restait à peu près frais, car le soleil ne pouvait pas venir y taper, les salles hautes, elles, étaient un véritable four. Ce début septembre donnait le tournis à beaucoup, et pas seulement parce que les uniformes étaient partout. La chaleur donnait un air assez négligé aux jeunes Women Auxiliary Air Force, dont les chemisiers se froissaient plus facilement, les cols étaient négligés, les cravates desserrées… Bref, tout suggérait une apathique attente dans laquelle l’été indien, la chaleur, et la non avancée de la guerre au niveau national – du moins de ce qu’en savaient les sous officiers dont elle faisait parti – dans laquelle la capitale en général et la ville en particulier, avaient été plongées. Cela n’était pas vraiment pour faciliter les choses, car les jeunes femmes sous ses ordres – de son âge, dix-huit à vingt-huit ans en général – avaient du mal à se concentrer sur le temps de travail. Bien qu’elles ne connaissent pas le titre de Victoria – qui ne le criait pas sur les toits, comme il lui avait été conseillé pendant sa formation, elles étaient toutes des soldats ici – elles sentaient pour certaines qu’elle n’était pas du même milieu qu’elle et le lui faisaient parfois ressentir. Mais rien de bien méchant et que la jeune femme ne savait gérer, il fallait après tout une certaine éducation pour faire parti de la WAAF. Et aucun travail n’était plus facile qu’un autre, c’était la guerre après tout, il fallait faire ce qu’il y avait à faire.

Et ce jour là, il avait fallut faire en sorte que sa section soit au complet, présente, et installée, deux heures avant son début de service – soit à midi au lieu de quatorze heures – que les chambrées soient rangées et les troupes nourries, car elles allaient enchainer deux heures de mise à jour de leur formation d’écoute avec les nouvelles machines mises au point par le gouvernement – « restons vagues » était après tout la politique du gouvernement, moins on en savait, moins l’ennemi allait en savoir de son côté, il ne faisait pas bon de trop en savoir dans cet univers… - avant d’aller enchaîner avec leur service, et certaines n’avaient pas vraiment fait attention à l’information, vu la tête qu’elles faisaient ; elles avaient sans doute profité d’être de semaine d’après-midi pour aller faire la fête dans les clubs branchés londoniens dans lesquels on entrait bien plus facilement quand on portait un uniforme. Victoria soupira, debout devant sa section, qui papotait doucement, comme dans une étrange torpeur en cette chaude après-midi, que les fenêtres ouvertes n’arrivaient pas à rafraichir par l’absence de brise. Des tasses de thés circulaient, bien trop chaudes pour être bues immédiatement. La jeune femme aurait donné n’importe quoi pour un verre d’orangeat sur la terrasse de la propriété galloise, au moins, là-bas, il y avait toujours la possibilité de trouver de quoi se mettre à l’ombre et se rafraichir, ne serait-ce qu’en allant piquer une têt dans le lac. Elle jeta un coup d’œil à son bracelet-montre, il était midi moins dix, le formateur n’allait sans doute pas tarder à arriver.

-… parce qu’il était vraiment beau garçon, dans son uniforme, bien que ça ne soit pas un pilote.

-C’est vrai ! Ca changeait de ceux du bureau de recrutement ! Et il avait l’air tellement timide.

Un petit rire se fit entendre. Victoria tendit l’oreille.

-Oui ! Ca ajoutait à son charme. Comme si on allait le croquer.

-Je ne vois pas de quoi tu parles, moi j’en aurais bien fait mon diner. J’espère que c’est le même !

La jeune caporal leva les yeux au ciel et soupira. Oui, elles parlaient bien du sergent Evans, qui était venu faire la première formation quelques semaines plus tôt. Bien évidemment, ce n’était pas une preuve d’irrespect de la part des jeunes femmes que Victoria avait sous ses ordres, mais une manière de se décontracter. Aucune n’aurait fait l’idiote – du moins la jeune femme l’espérait naïvement, n’ayant pas eus beaucoup de problèmes jusque-là avec ses subalternes – devant un supérieur, mais il ne fallait pas lâcher la bride. Elles portaient l’uniforme de leur pays après tout.

-On sera bientôt fixées, mais bas les pattes ! Il est à moi.

-Il est surtout à sa fonction, et je vous prierai de ne pas faire preuve d’irrespect, mesdemoiselles, rappela simplement Victoria.

Les jeunes filles se turent et piquèrent du nez dans leurs tasses de thé. Victoria sourit, pourtant. Il fallait bien trouver quelque chose à faire, à s’occuper, et des bons côtés à cette situation qui n’en avait pas beaucoup.

A midi précis, un jeune officier du ministère fit entrer – au plus grand bonheur de ces demoiselles qui l’attendaient avec impatience – le sergent Evans, ses dossiers sous le bras. La section se leva et se mit au garde à vous. Victoria s’écarta pour laisser le jeune sergent se mettre en place.

-Section, au rapport, Sergent. Nous avons un peu moins de deux heures devant nous pour le cours d’aujourd’hui.

Victoria attendit qu’Evans prenne le commandement pour aller s’asseoir elle aussi en face de lui. Après tout, cela la concernait également.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Thomas Evans
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 63
☎Avatar & crédits : Alexander Vlahos
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Calme plat
☎Politiquement vôtre: God save the King
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Mise à Jour - Thomas Lun 21 Déc - 18:45


Victoria Irvin - Thomas Evans



Mise à jour



Je regarde l’heure à ma montre. Bien, je dispose de quelques minutes encore. Autant être ponctuel. Non seulement c’est là l’une des bases de la politesse, mais de quoi aurais-je l’air à arriver en retard, surtout le premier jour. Autant montrer l’exemple. Ah tiens ! Je parle comme mon père à présent !

Avant cela, je me suis faufilé jusqu’aux waters. Il fait une chaleur étouffante aujourd’hui encore et je gage que ce sera difficile de bien faire marcher sa tête plutôt que de rêvasser d’un lieu pourvu de fraîcheur et plus propice à la détente. J’en profite pour m’y rafraîchir avant de m’observer dans la glace. Remets en place une cravate qui portant n’avait pas vraiment bougé puis ressort. Ce sera la première à prendre le chemin pour ailleurs dès que je rentrerai, c’est certain. En chemin, je croise la personne chargée de m’indiquer la salle de formation. Même si j’étais déjà venu quelques semaines auparavant et qu’il me semblait me souvenir du trajet, je la suis malgré tout et la remercie une fois arrivé.


– Mesdames, bonjour, fis-je dès mon entrée. Chaude journée n’est-ce pas ? ajoutais-je afin de détendre un peu l’atmosphère.

Je pose alors mes dossiers, ouvre le premier ou figure mes notes en première page et débute donc la leçon en rappelant les sujets que nous devrons aborder en ce jour.

Ces deux heures n’allaient pas être de trop pour y étaler le programme qui était prévu, autant démarrer de suite afin de l’étaler à mon aise.


– Je ne peux que vous conseiller de prendre quelques notes cette fois encore. N’ayez crainte, je reproduirai les schémas les plus importants au tableau.

Apparemment, l’humeur était joviale parmi ces dames. Certaines se fendant d’un large sourire en m’observant par moment. J’espérais que ce ne soit pas à cause d’une anomalie sur mon uniforme.



CSS par Gaelle




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gaellelaurier.fr
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 531
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Mise à Jour - Thomas Mar 29 Déc - 21:27

Victoria avait cédé la place au formateur avec joie. La chaleur avait rapidement raison de sa patience et elle ne pouvait pas rester concentrée trop longtemps, surtout après la matinée de rangement et d’archivage qu’elle avait passé, et le tout avant de prendre son service de l’après-midi. Vivement le soir ! Elle n’avait qu’une hâte, y être ! Elle avait prévu de retrouver Federika et Ava pour un verre au Claridge. Cela lui ferait un plus grand bien. Elle ne voyait que très peu ses amies, elles avaient toutes un emploi du temps très chargé : Ava passait sont temps à planifier des concerts pour les forces armées dans les bases navales et aériennes pour le moment, Federika faisait… à vrai dire elle ne savait pas vraiment ce que son amie faisait, mais elle était dans l’ATS, enfin elle en portait l’uniforme, et elle, au ministère six jours sur sept. C’était épuisant pour chacune d’entres elles. Et elle avait besoin de se changer les idées, pour ne pas penser à Teddy, son fiancé, toujours aussi distant, ni au capitaine Tomasz et à ce baiser volé à la National Gallery. Hélas, elle avait bien plus de chance de croiser le second qui était souvent dans le bâtiment puisqu’il cherchait à se faire intégrer dans la RAF, que le second qui passait sa vie au parlement à faire elle ne savait même pas quoi et qui semblait profondément agacé par ses élans de patriotismes exacerbés. Sans doute lui aussi aurait-il préféré qu’elle rejoigne le WVS, l’organisme de sa mère…

Heureusement, ici, personne ne savait qui elle était. Bien évidemment, ses manières trahissaient son origine, son accent aussi, et sa naïveté parfois, qui lui avait value quelques railleries de la part de ses camarades et parfois aussi de ses subalternes, mais personne ne savait qui étaient ses parents, son beau-père, sa belle-mère, et les parents de son fiancé. Elle était presque incognito dans cette salle de classe au milieu des autres recrues dont elle ne dépareillait que par ses barrettes aux épaules de sa veste symbolisant son grade, veste qu’elle avait d’ailleurs laissée sur le dossier de sa chaise vue la chaleur ambiante. Elle s’était assise une fois le commandement passé, prête à prendre des notes dans le petit carnet qu’elle avait devant elle, et très attentive, bien que la plupart de ses subalternes ne pensaient pas cela nécessaire, car, après tout, cela faisait plus de deux mois que les allemands tenaient la France et il ne s’était toujours rien passé à Londres, alors à quoi bon ? Mais Victoria, pour avoir diner chez son beau-père, ministre de la Marine, pas plus tard que la semaine précédente, connaissait les craintes des membres du gouvernement pour un débarquement sur les côtes de Douvres, ou plus au nord, il fallait donc être prêt, et, bien loin de se relâcher, l’armée était plus sollicitée que jamais. Au cours de leurs brèves discussions, Teddy avait lâché que certains députés envisageaient de conscrire les femmes, mais ils étaient largement minoritaires pour le moment et cette histoire était bien moins qu’un projet.

Mais tout ceci était bien la preuve que la présence du sergent Evans était plus que nécessaire. La jeune femme était d’ailleurs tout ouïe. Après son entrée qui en avait fait glousser plus d’une, car il fallait bien le reconnaître, le jeune homme était de charmante allure, mais Victoria avait bien assez à penser au niveau des hommes dans sa vie actuellement pour être totalement imperméable au charme du jeune officier de l’armée de terre, le sergent Tomasz avait commencé son cour, mise à niveau de celui qu’il leur avait donné quelques semaines plus tôt, dans cette même salle, mais bien moins étouffante ce jour-là.

– Je ne peux que vous conseiller de prendre quelques notes cette fois encore. N’ayez crainte, je reproduirai les schémas les plus importants au tableau.

Victoria jeta un coup d’œil à la ronde, pour s’assurer que les instructions étaient suivies. Bien qu’ils ne fassent pas partie du même corps d’armée, il n’en restait pas moins un supérieur. Cela semblait plutôt appliqué, elles n’avaient pas l’air de vouloir lui déplaire – heureusement d’ailleurs songeait la jeune femme, le sens de la coquetterie des jeunes filles lui était utile, pour une fois. On pourrait penser qu’elle les regardait de haut, mais ça n’était pas le cas. Dans la salle d’écoute, il n’y avait pas de section plus sérieuse et dédiée à son travaille, elle était fière d’elles, et avait bien l’intention de le rester, le temps qu’elle serait affectée à ce travail. Le cours commença, et, sérieuses, les jeunes filles prirent des notes. Victoria écouta religieusement les dernières trouvailles de décodage qui pourraient bien leur être utile, quand une des jeunes femmes, plus dégourdie et bravache que les autres, leva la main :

-Et vous, sergent, y a-t-il un moyen spécial de vous décoder ?


Certaines gloussèrent, d’autres eurent un « oh » outré. Victoria se redressa comme un I sur sa chaise, et foudroya l’impudente du regard. Il s’agissait de sa section, mais elle n’osait la réprimander devant un supérieur hiérarchique, songeant qu’il savait se défendre seule. Mais elle n’en resta pas là :

-Parce que c’est plutôt ça qui nous intéresse, là tout de suite…

Cette fois, s’en était trop, elle se leva :

-Mills ! J’exige que vous vous excusiez immédiatement envers le sergent Evans. C’est un véritable manque de respect envers lui, un supérieur, et ce n’est ni le lieu ni l’endroit pour ce genre d’impudence. N’oubliez pas l’uniforme que vous portez !

La jeune caporale se tourna vers le sergent :

-Je suis vraiment désolée, Sir, je vous assure que cela ne se reproduira plus.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Thomas Evans
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 63
☎Avatar & crédits : Alexander Vlahos
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Calme plat
☎Politiquement vôtre: God save the King
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Mise à Jour - Thomas Ven 29 Jan - 6:57


Victoria Irvin - Thomas Evans



Mise à jour



– Très bien, excuses acceptées. Merci Mademoiselle Irvin. Reprenons si vous le voulez bien.

J’étais resté un peu interloqué par cette question, le pire étant que j’avais failli commencer à y répondre le plus naturellement du monde avant de me rendre compte que cela ne concernait pas la dernière méthode dictée, mais bel et bien moi-même. La chaleur certainement n’aidant pas à réaliser tout de suite tant j’étais à songer exclusivement à mes notes sur l’instant.

En d’autres circonstances, j’aurais peut-être pensé à assurer une réponse amusante afin de détendre l’atmosphère, mais la…


Je leur tournais le dos afin de poursuivre au tableau, ne pouvant empêcher un sourire franchement amusé par la situation maintenant que mon visage était hors de vue, mais ce fut bref. Mieux valait ne pas trop attiser l’envie de légèreté maintenant. Car nous allions aborder une partie un peu plus ardue pour laquelle il nous faudrait tous un peu plus de concentration.

Je revins vers ces demoiselles.


– Mesdames, je me doute que la température n’aide en rien à la concentration et pourtant, je vais avoir besoin de toute votre attention. Encore quelques petits efforts donc je vous prie. Je vous assure que vous n’en serez que plus heureuses tout à l’heure lorsque vous pourrez vous rafraîchir d’un excellent thé glacé, avec la fierté du devoir accompli.

Je m’assurai que toutes semblaient en avoir terminé de recopier ce qui figurait au mur avant de tout effacer. Malgré la taille du tableau disponible, sa surface complète ne serait pas de trop. Bien. Au travail. Je tâchais de ne pas en perdre une ou deux en route, donnant quelques exemples tirés de cas concrets ou s’en rapprochant, et tâchai de voir si mes discours depuis tout à l’heure avaient porté leurs fruits, proposant que l’une d’elles se désignant par elle-même veuille bien achever l’espèce d’exercice mis en place. Il y en avait trois.



CSS par Gaelle





▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gaellelaurier.fr
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 531
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Mise à Jour - Thomas Lun 15 Fév - 14:31

Victoria était scandalisée. Comment osait-on manquer ainsi de respect à un supérieur? La réaction de la jeune caporale, qui voulait absolument que sa section soit parfaite, était peut être un rien virulente. Ses airs "posh" comme disaient certaines jeunes femmes sous ses ordres, faisaient qu'elle n'était pas forcément aimée de toutes, cet enrôlement volontaire brassant tout de même un large panel de la population britannique, et attirant encore plus l'accent sur les différences des classes. Heureusement qu'ils ne savaient pas qu'elle était fille d'un marquis et belle-fille du ministre de la marine, cela aurait sans doute rendu l'ambiance totalement intenable pour la jeune femme qui aurait sans doute fait face à une certaine insubordination. Victoria voulait bien faire, trop peut être. Elle était compétente dans son rôle d'opératrice radio, de réceptionniste, et était apprécié de ses collègues, mais peut être trop exigente envers ses recrues. Après tout, elle aussi découvrait le monde de l'armée, et ces jeunes femmes placées sous ses ordres avaient des parcours bien différents du sien, et n'étaient pas du personnel de maison qui répond "amen" quelle que soit la chose demandée. Il fallait temporiser, mais son éducation de jeune fille bien née lui interdisait tout rentre dedans envers un homme, ce que clairement, la jeune Mills sous ses ordres, venait de faire. La jeune femme était outrée, et le sergent Evans sembla avoir besoin de quelques minutes pour réaliser ce qu'on venait de lui demander. Il rougit légèrement, ne sachant plus où se mettre. L'intervention de Victoria, si un peu trop réactive - après tout, il était en charge, il aurait dut savoir se défendre - permit tout de même un certain retour à l'ordre après le flottement créé, entre celles qui pouffaient devant l'audace de leur camarade, et celles qui en étaient tout aussi choquées que le caporal Irvin.

Mills défia un instant Victoria du regard, avant de baisser les yeux, rougissante. Elle aimait être le centre de l'attention, mais elle avait du mal avec les reproches. Victoria n'avait pas la moindre envie de devoir faire des rapports sur ses recrues, elle aurait considéré cela comme un échec personnel à cette place qu'elle avait tant voulu, pour prouver à tous - à commencer par elle-même -  qu'elle n'était pas qu'une petite poupée en procelaine qui disait "amen" à tout et qui était bien gentille. Mais à la vérité, elle n'avait pas la moindre idée de comment elle aurait pu réagir si une - ou pire, plusieurs - de ses recrues avait fait preuve d'insubordination. Elle n'était pas véritablement du genre frondeuse, sa plus grosse rébellion avait été de vouloir apprendre à piloter, et de s'enrôler, il y avait pire, comme crise, de la part d'une "gosse de riches", certaines de ses camarades d'écoles s'étaient bien plus encanaillées que cela. Alors, avoir à faire face à une rébellion dans ses propres rangs... elle n'osait pas l'imaginer. Heureusement pour elle, Mills marmona quelque chose qui s'apparenta vaguement à des excuses, ce qui fit pousser un soupire de soulagement à la jeune femme. Elles avaient évité un drame.

-Très bien, excuses acceptées. Merci Mademoiselle Irvin. Reprenons si vous le voulez bien.

Victoria se rassit, gardant tout de même un oeil sur Mills, qui avait gardé les yeux sur son cahier, et notait scrupuleusement ce que le sergent Evans leur expliquait. Victoria, une fois assurée que le calme était revenu, fit de même, tentant de comprendre cette histoire de calculs et de moyens de contrer un code par cela. Les mathématiques avaient été son fort, à une époque, mais ils n'étaient plus d'actualité pour elle, et elle n'en avait jamais fait à ce niveau. Si elle comprenait globalement où Evans voulait en venir, mieux valait ne pas lui demander de réexpliquer. Elle savait qu'il était primordial de connaître les détails des codes ennemis - et était persuadée qu'une section de l'armée était spécialisée là dedans - mais elle ne se sentait pas assez armée dans la matière, si vous me passez le jeu de mots, et aurait de loin préféré piloter à l'ATA. Mais il ne fallait pas trop en demander à ses parents qui angoissaient déjà pour elle, et, elle le savait, les places là-bas étaient chères, pour l'instant réservées aux pilotes, hommes, ne pouvant voler dans l'Air Force, pour cause de blessure ou de leur âge avancé.

Elle fut rappelée à la réalité par la voix d'Evans qui venait d'inscrire trois exercices au tableau:

– Mesdames, je me doute que la température n’aide en rien à la concentration et pourtant, je vais avoir besoin de toute votre attention. Encore quelques petits efforts donc je vous prie. Je vous assure que vous n’en serez que plus heureuses tout à l’heure lorsque vous pourrez vous rafraîchir d’un excellent thé glacé, avec la fierté du devoir accompli.

Victoria sourit. Elles auraient à peine le temps de le boire, ce fameux thé glacé, avant de s'enfoncer dans les sous sols du ministère pour prendre leur tour de garde. La jeune femme laissa celles qui voulaient impressionner le "mignon petit sergent" se désigner volontaire pour résoudre les trois exercices, alors qu'elle gardait un oeil sur la pendule. Les trois exercices furent résolus chacun leur tour, avec plus ou moins de brio. Mais l'horloge tournait et Victoria se permit de lever la main à l'intention du sergent Evans qui lui donna la parole.

-Je suis désolée, monsieur, mais il va falloir terminer la séance. Nous devons prendre nos postes dans une dizaine de minutes maximum.

Victoria avait l'impression de faire preuve de désintérêt et d'insubordination, elle détestait cela. Mais l'armée à ses raisons que personne n'ignore. Certaines eurent un air désolé. Si elles avaient dut se lever un peu plus tôt que ce qu'elles n'auraient dut pour assister à ce cours, la perspective de quitter le beau petit sergent ne les emballait pas, même si les officiers en charge au ministère et notamment pendant leur quart au sous sol n'avaient rien à lui envier.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Thomas Evans
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 63
☎Avatar & crédits : Alexander Vlahos
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Calme plat
☎Politiquement vôtre: God save the King
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Mise à Jour - Thomas Dim 3 Avr - 17:11


Victoria Irvin - Thomas Evans



Mise à jour



Je me tenais attentif lorsque ces demoiselles virent résoudre les exercices. Si deux d’entre eux s’avéraient logiques si l’on avait consciencieusement suivi les explications préalables, je m’étais forcé à corser le troisième. Y glissant même un petit piège. Je n’avais rien d’un professeur sadique, mais que de se retrouver devant un cas de figure un peu plus complexe ne pouvait faire que du bien.

Vu les quelques instants d’égarement précédents, je me tenais bien droit lorsque je vins à rectifier les calculs de la dernière des volontaires. Évitant toute équivoque. Je songeai alors à mon père. Ah si cela avait été lui à ma place, il est vrai que l’ambiance aurait été subitement moins tranquille, mais elle aurait eu le mérite d’être immédiatement refroidie.

Mademoiselle Irvin avait bien manœuvré pour le coup, usant de son autorité sans pour autant totalement plomber l’ambiance. Et le cours avait pu reprendre là où il en était resté.

Le principal du cours avait été abordé, mis à part quelques questions éventuelles, nous en étions à la fin. Chose que la jeune caporale me confirma d’ailleurs. Nous étions dans les temps.


– Très bien. Nous en avions terminé, aucun problème. Mesdemoiselles, je vous vous souhaite une bonne après-midi. N’hésitez pas à relire vos notes dès que vous en aurez l’opportunité et si d’aventure, l’un de points évoqués aujourd’hui vous semble flou, vous pouvez toujours me contacter, l’on me transmettra votre question.

Je laissai donc la classe se vider tout en effaçant le tableau, mais de retour près du bureau, m’apprêtant à ranger mes propres notes, je découvris un petit papier plié garni d’un symbole assez explicite. Charmante attention et d’ailleurs j’en étais touché, mais je préférais ne pas y donner suite. Glissant me mot dans la poubelle à papier sans le lire. Cela pouvait paraître tel un geste peu respectueux, mais autant éviter ce genre de relation dans le cadre du travail. Même si ma curiosité, et curiosité seule me titilla un long moment à ce sujet.



CSS par Gaelle





▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gaellelaurier.fr
Contenu sponsorisé
is my name and only mine
Informations
Passeport

MessageSujet: Re: Mise à Jour - Thomas

Revenir en haut Aller en bas
 
Mise à Jour - Thomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recensement : Mise à jour des membres L.S.D
» Mise à jour 1.01 - 27/12/2011
» Mise à jour de votre demande sur Azthia sky
» Mise à Jour de la Banque d'Avatar
» Mise a jour= reset du jeu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep Calm and Carry On ::  :: Central :: Air Ministry-
Sauter vers: