AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Jeu 24 Nov - 6:53


Avatar par Mr Gustave, trouvé sur Google Images












Craig Lennox


Take a sad song, and make it better.



Je suis né-e à Greenman-sur-Roslyn, en 1902. Je vous assure que recevoir son éducation élémentaire en période de guerre est un moment assez folklorique (même si j'ai bénéficié des services d'un précepteur, et non de la propagande ordinaire des écoles publiques.)
Mon arrivée à Londres a eu lieu en 1941, alors que mes professeurs d’Aberdeen nous conseillaient à tous de faire un stage en hôpital militaire dans le Sud du pays. Comme j’ai un esprit de contradiction modéré, j’ai accepté, mais j’ai choisi les prisonniers de guerre.
Cette ville me plait car c’est la capitale du monde libre, au niveau européen disons. Depuis le début de la guerre, ma vie a changé, je suis désormais in the army, car dans la vie je suis étudiant en médecine.
Côté amours, je suis libre comme l’air, que voulez-vous, c'est ainsi.
Ma tête ? Il s'agit de Lucas Silveira par Mr Gustave.

Depuis son début, la guerre a-t-elle affecté ta vie directement ?

On peut le dire. Elle a fait de moi un homme. Sans elle, je serais peut-être resté cet artiste léger et androgyne errant sans but sur les routes d’Europe, de music-hall branché en salle de concert bas de gamme – mon répertoire se situe entre les deux. J’ai été forcé de mettre les points sur les i, en voyant monter la menace d’un monde privé de ses libertés fondamentales. Et c’est ce qui a ravivé mon ambition de carrière médicale, un temps mise de côté faute de soutien familial. D’ailleurs, c’est aussi la guerre qui m’a ramené à mes racines écossaises ; j’avais presque coupé les ponts à ce stade, et finalement, lors de notre implication dans ce nouveau grand conflit, plutôt un jugement dernier qu’une véritable guerre à mon sens, je suis rentré au bercail et j’ai fait la paix avec les miens. Disons que j’ai reconquis leur estime. Si je pouvais, au nom de notre époque en perdition, aider à reconquérir celle des générations futures, ce serait mon vœu le plus cher, dussé-je y laisser ma vie. (Mais ce n’est pas une obligation, pas du tout. Je n’ai rien d’un foudre de guerre, je suis un pacifiste qui s’engage pour que cette guerre soit la dernière.)

Es-tu pour la victoire de la Grande Bretagne, ou préfèrerais-tu voir ce conflit s'arrêter au plus vite, avant qu'il ne s'aggrave, quitte à voir la Grande Bretagne y perdre beaucoup ?

Je vais être tout à fait franc : je resterai le baron de Greenman, et seigneur écossais, quoi qu’il advienne de la Couronne d’Angleterre. Je ne me sens pas si terriblement concerné que ça. Mais je crois sincèrement que l’effort engagé obéit à des valeurs bien plus justes que lors de la Grande Guerre, et qu’il serait honteux de s’arrêter avant d’avoir rétabli ces valeurs de façon stable et durable, pour les peuples de ce monde tout entier… oui, dûsse notre petite île être perclue de bombardements dans le processus. Que voulez-vous, on est médecin ou on ne l’est pas. Je ne le suis pas encore sur le papier, mais je l’ai toujours été dans l’âme. La plupart de mes caractéristiques se déclinent sur cette modalité, maintenant que j’y pense ; il va falloir me croire sur parole.

Quel est ton but dans la vie? Pourquoi es-tu à Londres ?

J’avais rassemblé toutes les économies gagnées durant mes années musicales. J’avais cassé ma tirelire, et m’étais inscrit à la faculté de médecine d’Aberdeen, quitte ou double ; j’avais troqué la certitude d’un rêve pour la poursuite d’un autre, et nombre de mes amis d’alors m’avaient jugé déraisonnable. Et pourtant, c’étaient des artistes…
Bref, long story short, j’ai rejoint la capitale à l’appel de nos chers dirigeants, pour mettre mon petit scalpel au service des pauvres blessés de guerre. Mais en ce qui me concerne, la place d’un chrétien n’est pas dans un beau paradis blanc, entre gens parfaits qui se félicitent de l’être. Elle est en enfer, au chevet des damnés.
Ce que je fais à Londres ? Je soigne des Nazis.




DERRIERE L'ECRAN
 
coucou c'est moi!!

pseudo RPG

Bonjour à tous!! Je suis Mr Gustave, et j'ai 31 ans. Je suis en prépa. J'ai trouvé le forum via Google. Et puis vous êtes tous trop craquants. Votre participation à mon topic d’invité m’a donné une très bonne impression de votre petite équipe !


Dernière édition par Craig Lennox le Lun 28 Nov - 19:39, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Jeu 24 Nov - 6:53





HISTOIRE



Le spectacle terminé, le directeur de la revue répondait aux questions des journalistes. On lui posait la même question qu’il avait déjà entendue cent fois :

« Tous les danseurs de votre troupe se travestissent à un moment du spectacle, avec plus ou moins de crédibilité ; alors pourquoi pas vous ? »

Il avait toujours la même réponse quand un Allemand lui posait cette question : il n’était qu’un petit brun nerveux aux gestes saccadés, la perruque blonde ça ne lui allait pas du tout… et il était déjà largement assez drôle comme ça, au naturel.
Mais l’Histoire était en marche : plus les mois passaient, et moins sa blague faisait rire. Les journalistes se regardèrent, consternés. Il avait encore leur expression à l’esprit quand il retrouva Mitchell dans sa loge. Le danseur retirait ses faux cils, mais s’interrompit en le voyant entrer, et lui adressa un petit sourire d’encouragement, avant de lancer en se remettant à son démaquillage :

« Tu sais à qui je pense, ces derniers temps ? A Zdenek. C’est peut-être lui qui avait raison. »

« De partir en Amérique ? »
demanda doucement Craig en s’adossant à la porte.

« On aurait du succès, à Broadway, tu sais. Lui, il s’en sort en faisant statue vivante dans des maisons hantées et des musées de cire. Tu te rends compte comme on pourrait dépasser ça, avec un peu de talent artistique ? On l’engage pour les cascades sportives, et... »

Craig secoua la tête, fatigué. Ils avaient déjà eu cette conversation cent fois. Depuis les Jeux Olympiques, où ils avaient admiré les exploits d’athlètes du monde entier… Dont deux qui présentaient de fortes ressemblances avec Craig : Zdenek, qui quelques années plus tôt, s’appelait Zdenka et vendait de la lingerie à Prague – pour autant, le régime nazi l’avait fait courir avec l’équipe féminine – et Mary, qui quelques années plus tard s’appelait Mark. Mitchell n’avait eu d’yeux que pour le beau Jesse Owens, mais Craig avait souvent repensé à la terreur qu’il avait éprouvée au moment du salut des équipes, quand le regard de cet homme qui lui ressemblait (en plus athlétique, naturellement) avait croisé celui du Führer. Un instant, il avait craint qu’on n’ouvre le feu, devant l’assemblée des envoyés du monde entier réunis sur les gradins. Mitchell traduisait cela par : si l’Europe devient invivable, on peut toujours la fuir. Craig avait quelques objections.

« Mark Weston est retourné en Angleterre, lui. Il s’est marié, il vit très heureux à ce que je crois. »

« Et ça te tente, le petit bonheur bourgeois, la clôture de bois blanc ?... »

« Aristocratique, pas bourgeois, »
corrigea Craig en s’approchant pour pincer légèrement l’oreille de Mitchell, qui couina en lui tapotant la main. « Mais je trouve ça un peu facile, l’Amérique. Même si nos illustres ancêtres nous ont envoyé au diable vauvert, on leur doit un petit quelque chose, non ? »

Là, c’était Mitchell qui avait des objections.

« Tu as tout ce que tu veux. Personne ne vient te dire comment t’habiller ou te comporter. Personne ne se soucie d’anatomie, ici, et toi tu voudrais aller en fac de médecine ? Avec tes parents sur le dos, et... »

« Je vais avoir trente ans bientôt, »
rappela Craig en regagnant le seuil. Il avait de la paperasse à remplir, comme chaque fois qu’on traversait une frontière. « Pour commencer, on va rentrer à Paris. Après, j’aviserai. »

« Tu me mets en sécurité avant de disparaître, »
lança Mitchell sans se retourner vers lui. C’était peut-être un reproche, peut-être un remerciement… Peut-être les deux. En tout cas, c’était vrai.

Quelques mois plus tard, Craig Lennox se confrontait à ses illustres ancêtres, comme il les appelait : un vieux soldat blanchi qui faisait corps avec son fauteuil, une délicate dame mûre aux doigts de harpiste, qui brodaient par convention, sa sœur Margaret, aventurière britannique par excellence, son frère William, l’héritier en titre, et le vieux portrait de sa sœur Gwendolyn, qu’il avait vue mourir de maladie dans son jeune âge. Il puisait dans ce dernier regard la force d’annoncer sa décision.

Le salon était froid comme la mort ; les « enfants » debout – William était quarantenaire – les adultes assis.

« Je vais rentrer en faculté de médecine, c’est décidé. A Aberdeen. J’ai déjà payé les droits d’inscription. »

« Contents de voir que tu reviens à la... »
commença sa mère. Il ne sut jamais si elle allait dire « raison » ou « maison ». Son père la coupa :

« Avec l’argent du music hall ? Autant dire avec l’argent du diable ! »

Sans ajouter un mot, son frère et sa sœur lui adressèrent un petit signe de tête : eux approuvaient sa décision. Mais ils ne le défendraient certainement pas. Craig les remercia cependant d’un signe parallèle, silencieux. Ils avaient toujours été assez proches, ces deux-là, au point qu’on les avait souvent pris pour jumeaux : guindés, patients, supérieurement intelligents, accro à la vitesse sous des dehors hiératiques. Tandis que Craig courait les pelouses du parc avec ses cousins, ramassait des crapauds, se couchait dans l’herbe pour observer les mouvements des étoiles…

« Liz ? »
Craig sursauta.
« Tu n’as rien à me répondre ? »

« C’étaient des spectacles très corrects, père. Je faisais au public du continent la démonstration de nos traditions écossaises. Je ne sais pas ce qu’on t’a raconté, ou ce qu’ont prétendu les journaux, mais je n’ai jamais participé à la partie… la plus comique du spectacle. Je ne me suis jamais travesti, » clarifia-il en voyant sa mère soudain confuse. Elle se rasséréna aussitôt.

« Tu es travestie en ce moment, Liz, » rappela son père.

Il n’y avait rien à répondre. C’est pourquoi Craig attendit simplement, patiemment, qu’on lui donne son congé. Certains tribunaux ne valaient pas la peine qu’on se défende devant eux.

La vie reprit fort simplement à Aberdeen, dans une chambre de colocation qui le ravissait plus encore que les petits hôtels de tournée. Il était fait pour ces études, longtemps repoussées par manque de financement familial, mais d’autant plus passionnantes maintenant que la science faisait des bonds de géant en avant. Il se passionnait tout particulièrement pour la chirurgie reconstructrice sur les amputés, les grands brûlés, ou les victimes d’attaques animales.

Cependant, la roue de l’Histoire tournait. Paris même cessa d’être un lieu sûr. A ce qu’on en savait, Mitchell et la troupe étaient à Amsterdam.

Craig rejoignit les hôpitaux militaires avant même d’avoir achevé sa formation. La demande était importante, et son sentiment de responsabilité, augmenté du sentiment d’avoir entrepris ces études bien trop tard. Il lui arrivait parfois de songer aux vies qu’il aurait pu sauver, durant ces dix ans en Europe.

Un jour, son frère, qui était venu lui rendre visite, lui toucha un mot de la mission confidentielle sur laquelle il travaillait actuellement. Espion de la Reine, il avait accès à certains dossiers et s’autorisait parfois, en bon Écossais, à en avertir ceux de ses compatriotes qu’il estimait directement concernés. D’autant plus quand il s’agissait de son propre sang.

« Ils les divisent en deux groupes. Les hommes valides d’un côté, toutes les autres personnes de l’autre côté. »

Craig leva la main. Il ne voulait pas en savoir plus.

Au point de vue strictement anatomique, Mitchell était, en effet, un homme valide. Mais même en l’observant dans sa plus complète nudité, ce n’était pas facile à déterminer. La prise de certaines substances relativement magiques avaient considérablement développé sa poitrine et réduit ses autres… appendices. Et si la question lui était posée…

Les journalistes posaient toujours cette question.

« Qu’est-ce que vous êtes exactement ? Un homme ou une femme ? »

Mitchell trouvait cette question des plus impolies, et l’éludait généralement d’une plaisanterie venimeuse. Toute la revue riait… le malheureux journaliste rougissait, et se cachait derrière son appareil photo. C’était le bon temps.

Craig ne put s’empêcher de se demander ce qu’il répondrait, lui-même, en pareille situation. Il était un homme, bien sûr, et répondre en ce sens pouvait lui sauver la vie ; mais si on lui donnait le choix de la colonne dans laquelle il pouvait se diriger ? Choisirait-il de se cacher parmi les valides, ou d'aller réconforter les condamnés ? Il savait déjà quelle était la réponse. Et il savait que Mitchell avait donné la même. Pas d'Amérique pour eux, donc... Pas de retrouvailles non plus.

Quelques jours plus tard, il prenait ses fonctions d’infirmier à l’hôpital des prisonniers de guerre.

Ses deux cousins, son frère et même sa sœur s'étaient engagés sous les drapeaux, comme autant de petits soldats de plomb, prêts à faire leur devoir envers un pays qui les avait toujours traités justement. Verser leur sang et celui des autres. Depuis l'aube de leurs vies, Craig était légèrement à l'écart de cette belle harmonie ; en marchant parmi les lits des blessés et des malades, il se remémora le jour précis où il avait perçu ce décalage. Il lui semblait que la boucle était désormais bouclée.

C'était un matin de printemps. Naturellement, il neigeait. Sa sœur avait été mise en terre peu auparavant. Son père venait de rentrer de garnison ; le soleil d'Afrique du Sud avait tanné sa peau et durci son regard.

"Liz ? Ta mère me dit que tu veux devenir médecin ?"

En l'absence du patriarche, les autres enfants acceptaient sans peine d'appeler Liz par les noms de sa fantaisie : Jason, Ivanhoé, D'Artagnan... Et sa mère, ravie d'avoir au moins un enfant intéressé par les chants traditionnels et la harpe celtique, lui passait sans peine ses caprices de tenues masculines. Mais depuis que le maître de maison avait repris ses droits, aigri par la malaria, plus question de ces jeux innocents : le travestissement était une abomination.

"Si je suis assez doué," murmura Liz, les yeux baissés, avec un sourire modeste. "Mais j'aimerais au moins entreprendre des études de médecine, et voir où cela me mène."

"Pas question." La voix de son père était sans appel. Le cœur de l'enfant sembla soudain plus lourd. "Des études d'art, tant que tu voudras ; cela fera plaisir à ta mère ; mais tu n'en feras pas ton métier. Souviens-toi que ton destin est de tenir un domaine."

Sa mère vint rendre visite à Liz ce soir-là, au moment de s'endormir. Les joues de l'enfant étaient mouillées de larmes. La baronne lui confia que son père était simplement inquiet : il avait visité en Afrique le mémorial d'un certain docteur James Barry, et craignait que sa fille chérie, sa petite dernière, la joie de ses vieux jours, se dirige sur la même voie. Mais c'était ridicule, bien sûr : on n'était plus au Moyen-âge. Une jeune fille n'avait plus besoin de se déguiser en homme toute sa vie pour exercer la médecine. Si c'était vraiment le vœu de Liz, elle finirait par y arriver, avec l'accord de son père ou par ses propres moyens.

"J'ai confiance en toi, ma princesse. Tu vivras une vie de contes de fées. Tu pourras devenir tout ce dont tu rêves." Liz avait attendu que sa mère quitte la chambre pour se remettre à pleurer. Il lui semblait honteux de pleurer en présence d'une femme. Le lendemain, en revanche, en racontant l'épisode à celui de ses cousins qui avait son âge et partageait ses jeux, il lui fut impossible de retenir ses larmes.

"Et voilà," conclut philosophiquement ce dernier. "Tu vas devoir être une fille à nouveau, maintenant... Et quand William mourra, c'est moi qui hériterai du domaine. Si tu es sage, tu pourras y rester comme gouvernante."

"Tu as de la chance que je sois un pacifiste," répliqua Liz vertement. "Sinon, je te collerais une droite."

"Tu vois ? Tu le ferais si tu étais un homme."

C'était le type de défi qui lui avait toujours le plus souverainement déplu : ceux qui se terminaient par "si tu es un homme". Mais il n'avait pas cédé, et son cousin était arrivé à table avec toutes ses dents. A ce que Craig savait, il les avait encore. Ainsi que ses prétentions à hériter du domaine. Il faudrait trancher cette question une bonne fois pour toutes, le moment venu ; mais pour l'heure, William était bien en vie, et c'était à lui que revenait la couronne.

Il se présenta en premier lieu au baraquement médical, où on lui indiqua le bureau des nouveaux arrivants. Le questionnaire à remplir était sommaire ; son dossier l'avait précédé. Un médecin à l'air préoccupé vint s'entretenir avec lui en privé.

"Tout est en ordre," le rassura-t-il d'abord, "vos connaissances linguistiques nous seront précieuses, et votre bagage culturel plaide en votre faveur... Ainsi que les états de service de votre famille, très impressionnant. Mais il y a un petit détail que j'aimerais éclaircir avec vous. Votre acte de naissance est griffonné. Vos documents d'entrée à l'Université indiquent le nom : Liz Lennox. Et votre description sanitaire porte la mention : ambiguïté sexuelle. Ne me dites pas que vous êtes..."

Craig prit une grande inspiration. C'était le moment de mettre en pratique ce que la scène des cabarets lui avait appris de boniments, de mauvaise foi et de charisme.

"Un inverti ? Pas du tout. Certes, je danse, je chante, je joue de la harpe... et je porte même la jupe à l'occasion, mais je suis Ecossais, voilà tout ! Fier de mes racines. Cela ne m'empêche pas d'être un loyal sujet de sa Majesté. Cette mention fait référence à une bizarrerie anatomique dont je souffrais à ma naissance. Tout s'est arrangé depuis," sourit-il en caressant sa barbe fine, "je ne rendrai aucun de mes camarades jaloux mais du moins, le matériel est fonctionnel. Souhaitez-vous vérifier ?"

Le médecin hésita. Intérieurement, Craig se décomposait, mais on n'en voyait rien dans ses traits paisibles, son regard franc et son sourire éclatant. C'était quitte ou double. Un examen poussé révélerait que les "corrections" apportées ne consistaient qu'en deux ou trois prises chimiques, et quelques retraits d'organes encombrants.

"Ce ne sera pas nécessaire. Veuillez seulement ôter vos vêtements pour les tests d'usage."

Le stéthoscope se posa sur son coeur ; le médecin fronça les sourcils. "Vous êtes nerveux ?"
"C'est la joie de rejoindre l'effort de guerre," affirma Craig en relevant le menton.

Il se croyait déjà sorti d'affaire, et le praticien rangeait ses instruments, quand il se ravisa. "Juste histoire d'en avoir le coeur net... Veuillez retirer votre caleçon un instant."

Craig obéit sans une hésitation. Ce n'était pas du tout le moment d'en montrer. Mortifié, tous ses espoirs dans les chaussettes, il se laissa observer par un médecin qui tenait pour l'instant ses distances. Tant qu'il s'en tenait à cet examen superficiel, Craig pouvait encore s'en sortir au bagout. Ce n'était pas la première fois qu'il était confronté à une curiosité mal placée : sa version était rodée, il se faisait confiance. Par contre, ses précédents interlocuteurs avaient toujours eu du mal à dépasser son statut nobiliaire. C'étaient des étudiants écossais, pour qui l'appartenance de leur camarade à l'élite formait un rempart infranchissable qui le mettait à l'abri. L'issue avait été la même avec le juge auquel il avait fait appel pour rectifier son acte de naissance.

"Sans vouloir vous vexer, Sir Lennox, vous ne présentez pas des organes externes très... reconnaissables."

Sir Lennox. L'affaire était dans le sac.

"J'ai débuté mes études en Allemagne, comme mon dossier vous l'aura appris. Je n'ai pas à vous apprendre que ces barbares stérilisent de force une bonne partie de leur population, quand ils ne l'abattent pas purement et simplement. Mon... ambiguïté de naissance a été révélée, et j'ai été arrêté, placé en clinique... Je préfère que cela ne se sache pas. Ma famille en serait bouleversée."

Tout y était : l'appel au sentiment patriotique, à la cohésion face à l'odieux ennemi ; le rôle central de la perpétuation des lignées dans les grandes familles ; la supplique digne, d'homme à homme, à un mutisme évasif tout britannique... Il lut clairement dans le regard du médecin que celui-ci hésitait. Puis quelques lignes furent ajoutées au bas de son dossier. Craig profita qu'il n'était plus étudié de près pour se permettre de vaciller légèrement. L'alerte était passée. Il était désormais, officiellement, un soldat.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Our hope's with you - Rider in the blue


Dernière édition par Craig Lennox le Sam 26 Nov - 22:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 532
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Jeu 24 Nov - 23:48

Welcome officiel ;) j'ai hâte de voir ton histoire prendre forme !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Ven 25 Nov - 7:12

Voeu exaucé :)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Our hope's with you - Rider in the blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 532
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Ven 25 Nov - 15:40

Me voilàààà,

Alors déjà 2 petites remarques : tu n'as pas mis de groupe? Oublie ou hésitation? Si c'est hésitation on est là pour t'aider ^^

Ensuite ton personnage est né en 1912 et a donc 28 ou 29 ans, ton avatar en a 37, dans le règlement il est spécifié qu'il faut un écart de 5 ans maxi entre l'âge du perso et celui de l'avatar, du coup il faudra vieillir un poil ton perso ;)

Juste pour rappel, l'homosexualité et le travestissement étaient des crimes passibles de prison à l'époque, donc attention à ça pour ton perso, ça peut être un poil contraignant (simplement que tu en aies conscience au niveau du jeu)

J'aimerai aussi un peu plus de détails sur le passé de Craig, avant qu'il parte en tourné, ça reste très flou, en 1 ou 2 paragraphes, histoire d'en savoir un peu plus, et il faut penser que ça peut permettre d'aider à trouver des liens s'ancrant un peu plus dans le passé

Le reste me parait top green

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Ven 25 Nov - 16:01

J'ai fait tuer son associé de tournée, je pense que je vais m'arrêter là pour la prise de conscience des dangers de la chose What a Face sinon ça risque de devenir un poil sinistre, tout ça...

Le groupe, c'est une hésitation, j'avoue que je ne sais pas du tout où ranger les médecins militaires encore étudiants. ^^

Pour la date, je dois faire un second aveu............. je calcule comme une poêle à frire. Merci de me signaler ce détail angel

Je m'occupe du reste dès que j'ai un créneau. ^^

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Our hope's with you - Rider in the blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 532
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Ven 25 Nov - 16:05

Aucun souci ;)


Alors pour le groupe au vu de son âge, médecin militaire, il doit forcément faire partie de l'armée, ce qui rend la chose compliquée étant donné son androgynie (inspection médicale and co) d'où le fait que je voulais être sûre que tu sois conscient du problème. Ou alors, tu lui inventes un faux prétexte qui fait qu'il ne pourra jamais être officiellement médecin militaire, le laissant donc dans les civils et ce qui pourrait expliqué qu'il soit envoyé vers les PoW au lieu des soldats anglais et alliés, ce qui serait peut être plus simple si tu veux garder le côté ambigu de ton perso

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Ven 25 Nov - 16:14

Techniquement, son modèle historique a obtenu la régularisation de ses papiers sur le mode masculin en se déclarant hermaphrodite de naissance ; le côté noble de ladite naissance a peut-être joué dans la bienveillance du juge british Je pensais reprendre la même combine.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Our hope's with you - Rider in the blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 532
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Ven 25 Nov - 16:20

Alors il faudra l'intégrer à ton histoire, sans on ne comprend pas le pourquoi du comment ^^ mais je ne sais pas si l'hermaphrodisme est valable dans l'armée en 1940 Think après lecture de la page wiki de son inspiration ce n'est pas très clair non plus... On va dire que si les tribunaux acceptent avant son engagement, on peut en faire un militaire si ça te va, mais il faut du coup que ça soit clair dans ta fiche :)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Ven 25 Nov - 16:39

Au fond, l'hermaphrodisme était considéré comme le fait d'être bizarrement formé, mais d'appartenir bel et bien à un sexe ou à l'autre, pas aux deux. Type femme à barbe. A condition d'avoir un peu de moustache, une attitude suffisamment virile pour un aristo extravagant - ce qui n'est pas trop haut placer la barre ^^ - une diction et une voix à peu près masculines, et d'avoir visiblement les pieds sur terre... on faisait reconnaître son sexe de préférence. Il n'y avait pas de radios précises à l'époque, il aurait fallu disséquer la personne pour en avoir le cœur net.

D'ailleurs, les personnes concernées étaient "reconstruites" chirurgicalement au moins depuis la Grande Guerre, puisqu'on utilisait ces mêmes techniques sur les soldats blessés à cet endroit stratégique dans les tranchées. Donc, une personne reconnue physiquement ambiguë était vouée à être opérée tôt ou tard, rentrant ainsi dans la norme d'un côté ou de l'autre, en accord avec ses papiers, sans faire davantage de vagues. Rien d'aussi scandaleux que du travestissement assumé ^^

Pour ce qui est de l'obtention de ladite moustache, les traitements chimiques étaient à la portée des particuliers dès les années 30, voici un exemple qui a été rendu public :

Citation :
Dillon était depuis longtemps plus à l'aise dans des vêtements d'homme, et avait la conviction de ne pas être vraiment une femme. En 1939, il demanda à être traité par le docteur George Foss, qui utilisait la testostérone pour soigner les saignements menstruels excessifs. Mais Foss insista pour que Dillon voie un psychiatre, et ce dernier répandit le bruit que Dillon souhaitait "devenir un homme". L'histoire fit le tour de la ville. Dillon s'enfuit à Bristol et trouva du travail dans un garage. Les hormones lui donnèrent rapidement une apparence masculine, et le patron du garage finit par insister pour que les autres employés parlent tous de lui au masculin, pour éviter de perturber la clientèle. Dillon trouva un poste de routier, et de pompier pendant le Blitz.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Our hope's with you - Rider in the blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 532
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Ven 25 Nov - 21:29

ok ;)

Rends ça le plus crédible/fluide possible alors :)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Sam 26 Nov - 22:55

Eh bien, mon historique est désormais deux fois plus long, la deuxième partie étant consacrée à ce point épineux :) J'espère que cette illustration suffira. Pour le reste, c'est la même chose, s'il y a quoi que ce soit à éclaircir, faites-moi signe et j'ajouterai des anecdotes ^^

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Our hope's with you - Rider in the blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 532
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Dim 27 Nov - 21:42

Désolée je bosse les weekends, pas eus une minute ><

Ca me parait pas mal tout ça! Il ne manque plus qu'à rajouter le groupe dans le premier message (la petite description) et ça sera tout bon :D

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Lun 28 Nov - 19:40

Pareil :P mais me voilà opérationnel, brigadier ! Ceux qui m'avaient promis des liens, je vous attends au tournant :D

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Our hope's with you - Rider in the blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 532
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Mar 29 Nov - 21:39

Bravo, tu es validé-e
Bienvenue à Londres



Bienvenue officiellement parmi nous! J'ai hâte de voir ce personnage haut en couleurs arpenter les rues de Londres. Si tu as des questions/des soucis, n'hésite pas à venir nous trouver James ou moi :D et on passera vite dans ta fiche de lien mouhahaha


Te voilà officiellement parmi nous! Tu peux donc commencer par aller réserver ton avatar. Une fois cela fait, rends-toi dans la section mon passeport où tu pourras ouvrir tes liens ainsi que tes RPs. Tu y trouveras des codages (liens, fiche de RP, gestion de RP) déjà tout fait si tu ne sais pas trop où chercher, et ensuite, commencer à écrire. Dans cette partie, à partir de 100 messages, tu pourras aussi demander un logement, elle est pas chouette la vie?

Mais attend, ce n'est pas tout! Tu peux également pointer le bout de ton nez dans le flood et venir partager tes connaissances sur la Grande-Bretagne, le Royaume Uni et Londres pendant le conflit, on aime toujours apprendre des nouveautés c'est cool!

Il ne me reste plus qu'à te souhaiter un bon jeu, bienvenue à Londres!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
James Alistair
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 327
☎Avatar & crédits : Perso & Tumblr
☎Age du perso : 30 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: A caser, selon mes soeurs
☎Politiquement vôtre: Travailliste
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Mer 30 Nov - 16:29

Officiellement bienvenue donc !

J'aime beaucoup ton personnage, atypique et haut en couleurs, ça va mettre du pep's dans Londres green


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
I've lost a lot a in this game. Another everyday face with no name, I'm not selling misery, so would you stay around with me. I know that you are afraid, the traces of war linger on my face but I'm not selling misery, maybe some day I'll feel home again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Mer 30 Nov - 19:55

Eh bien, en échange d'une dédicace sur la dernière édition d'Autopsie Conjugale, me voilà à ton service. british

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Our hope's with you - Rider in the blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Isidore Hood
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 139
☎Avatar & crédits : Ben Wishaw
☎Age du perso : 30 ans
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon cœur bat au rythme des machines à coudre et mon amour est aussi passionné que mes coups de ciseaux...
☎Politiquement vôtre: Plutôt travailliste
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Jeu 1 Déc - 0:45

Je viens de lire ta fiche : l'histoire file toute seule ! Belle plume ! :)
C'est un plaisir de te souhaiter la bienvenue avec nous : j'espère que tu t'amuseras bien ! clap

(et je vais de ce pas me creuser la tête pour te proposer un lien de derrière les fagots avec Isidore british)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Chemises d'organdi, chaussures de zébu
Cravate d'Italie et un méchant complet vermoulu...


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Craig Lennox
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 21
☎Avatar & crédits : Mr Gustave / Skye
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Je suis pas mal entiché de ma liberté d'expression.
☎Politiquement vôtre: Vous savez, moi, je serais pour la séparation de l'Ecosse, alors...
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian Jeu 1 Déc - 7:29

Merci, moi aussi je devrais préparer dans la journée des propositions de liens "à adopter" ^^ mais si tu as quelque chose de ton côté, n'hésite pas, ça se télescopera peut-être ! (quelle joie de pouvoir utiliser ce verbe.)

Edit de la nuit, youpi :

Rejoins-moi ICI pour en discuter, mais j'ai déjà une vague proposition pour toi.
Vague proposition :
 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Our hope's with you - Rider in the blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
is my name and only mine
Informations
Passeport

MessageSujet: Re: Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian

Revenir en haut Aller en bas
 
Craig Lennox, baron de Greenman-sur-Roslyn dans le Mid-Lothian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep Calm and Carry On ::  :: Can I see your ID ? :: Congratulations-
Sauter vers: