AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Où comment s'attirer de gros ennuis (ft. Olivia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☎Messages : 210
☎Avatar & crédits : Shadows
Masculin

Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Une certaine Victoria suscite en moi la fascination...
☎Politiquement vôtre: Politiquement incorrect et je t'emmerde. Peu importe les idées, on ne renonce pas à son pays et à ses engagements.
☎En Pagaille:
MessageSujet: Où comment s'attirer de gros ennuis (ft. Olivia) Mer 9 Mai - 1:57

Londres gardait toujours la même allure, même de nuit. Une ville en guerre, où rationnements, regards craintifs vers le ciel, faisaient le quotidien. Pour Karol, mis à pied depuis quelques mois, en raison qu'une enquête ouverte à son encontre, il y avait une sorte de cynisme à cette situation. Les anglais avaient peur de mourir sous les bombes, savaient-ils seulement que leur crétin d'état major suspectait des gens au faciès, simplement pour une histoire absurde ? Tout partait d'un homonyme, apparu sur une liste comme un potentiel espion ennemi. Qu'est-ce qu'il en savait lui, si un autre Karol Tomasz existait ? Il n'en avait rien à faire ! Il ne travaillait pas pour les nazis. Qu'on puisse le penser l'agaçait au plus haut point. Comble du comble, c'est que Victoria ne pouvait rien faire pour lui. Elle travaillait au Ministère, elle occupait même une place importante, mais devant un parterre de généraux, elle n'avait malheureusement pas voie au chapitre. Et puis, on ne parlait pas d'une affaire anodine. Elle avait fait jouer ses relations pour lui éviter l'arrestation. Karol était libre, sous surveillance. On lui avait intimé de ne pas quitter un certain secteur, au risque de se faire enfermer. Il respectait les consignes, même s'il les trouvait débiles et qu'il avait une colère sourde enfouie en lui. Pour ne pas mettre Victoria dans l'embarras, il se tenait à distance d'elle. Il communiquait sous pseudonyme, en passant par des intermédiaires de confiance et en mettant simplement des mots neutres, desquels on ne pouvait rien tirer de compromettant. Cela ne lui ressemblait pas. Mais quand on est amoureux, on fait des efforts, sur tout un tas de choses, à commencer par sa forte personnalité.

Mais n'allez pas croire que le polonais soit assagi et vive reclus dans un coin, en charentaises, peignoir à moitié ouvert et pipe à la bouche. Il menait la vie dure à ses interrogateurs, ainsi qu'aux gradés anglais. Et il n'avait pas la langue dans sa poche. Il disait ce qu'il pensait, de toute façon, maintenant, un peu plus ou un peu moins... Ce soir, il avait donné rendez-vous à Olivia Deacon, dans un pub, après le couvre-feu, pour se détendre et parler un peu. Mais en tout bien tout honneur. Car entre eux deux, il ne s'agissait pas de sentiments à l'eau de rose ou de proximité particulière. Ils avaient un caractère similaire, ils partageaient une grande passion pour la mécanique et puis pour les canards tombant du ciel de façon totalement incongrue... Ils étaient bons amis, ou en tout cas, ils s'appréciaient et Olivia, au courant de l'affaire le concernant, savait qu'il était innocent et qu'il s'agissait d'une erreur, du moins, elle en affichait la conviction lorsqu'ils se croisaient. Karol l'attendait dans le pub, une bouteille de vodka provenant de la cave du patron, déjà entamée à moitié. Cigarette à la bouche, il jouait au poker avec un groupe d'ivrognes qu'il venait de dépouiller. Il se foutait de l'argent, seul son honneur lui importait. Mais il ne pouvait pas nier que quelques livres dans la poche lui faciliterait son quotidien. Olivia ne tarda pas à arriver dans le lieu, il ne la vit pas. Il étala sa quinte flush et avec un rire guttural, il lança :

- Pas de bol pour toi, Harrrry ! T'es... comment vous dites déjà ? Ouais... out...

- J'vais t'en coller du out, espèce de polonais de merde !

Les deux hommes s'étaient levés et se faisaient face. Karol était moins grand, mais pas moins teigneux. Il ne sourcilla pas et le regarda droit dans les yeux, avant de lui dire, en gonflant la poitrine :

- Eh bien quoi, rosbif, tu as peur de prendre un bourre-pif ?

Deux autres types accompagnant le bonhomme, l'écartèrent en lui disant que ça n'en valait pas la peine. Karol mit les livres dans l'intérieur de son blouson et s'envoya une lampée de vodka. Un peu plus loin, il y avait une table avec un concours d'alcool, vide. A voix haute, Karol lança un défi :

- Je mets en jeu toute la somme que je viens d'empocher au défi des verres ! Qui veut se faire laminer ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

   
Keep silent and fight !
- J'ai une nouvelle formalité à vous...
- Dégage !


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Où comment s'attirer de gros ennuis (ft. Olivia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment s'attirer les "foudres" d'une énorme entité de pierre vivante rien qu'en faisant une bataille magique de purée... [TOTALEMENT LIBRE]
» Ryan, ou comment se foutre dans les ennuis en une leçon
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Gros Mek avec Champ de Force Kustom
» Comment ça, apprend-moi à me battre ?! [PV Raph]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep Calm and Carry On ::  :: Central-
Sauter vers: