AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Jeu 3 Sep - 17:55

Les politiciens


Les politiciens sont les garants de démocratie et veille aux intérêts du pays. Avec la guerre, chacun se demande les décisions qu'ils vont prendre, et cela va changer la donne. Tout est une question de forme, d'idée et de diplomatie. Qu'ils soient du gouvernement ou simple diplomate, ils sont la face visible de leur pays.

En gras, pris       En italique, réservé

PETER CAPALDI ✓ George Wallace
EDWARD NORTON ✓ Charles Mathewsen

CLIVE OWEN ✓ Theodore III Jolliffe
EVA GREEN ✓ Susan Plumer
SCOTT EASTWOOD ✓ Eliott Armstrong

EMILY BROWNING ✓ Wendy Gardner
BENEDICT CUMBERBATCH ✓ Russell Grant

MICHELLE DOCKERY ✓ Beatrix Kessler
KATIE MCGRATH ✓ Elizabeth Collins

HOLLIDAY GRAINGER ✓ Virginia Hepburn


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle


Dernière édition par George VI le Mer 12 Oct - 19:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Jeu 3 Sep - 21:07

George Wallace
Ft. Peter Capaldi

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


55 ans ✈️ Marié ✈️ Anglais ✈️First Lord of the Admiralty (Ministre de la Marine)


Histoire


Fils d'un politicien radical et d'une femme de bonne famille éditant des livres sur les bonnes manières, George est le second d'une grande famille comme les sociétés victoriennes connaissent, mais reçoit peu d'affection de la part de ses parents. Dés qu'il put aller à l'école, on l'envoya dans une pension où il n'avait que peu de contacts avec sa famille. Enfant puis adolescent silencieux et peu épanoui, sa vie changea lorsqu'il entra au Trinity College de Cambridge. La volonté de son père d'avoir un fils suivant ses pas, l'encouragea dans la politique où George se montra doué, sauf à l'oral. Il fut envoyé alors en France, à l'Institut d'études politiques de Paris, où il apprécie la vie de la Belle Époque pendant deux années, avant d'être envoyé en Allemagne pendant quelques mois. Il retourne en France en 1912, ravi de ses voyages et de ses connaissances. A presque 30 ans, il est un homme épanoui, jovial et malicieux,se fait élire à la Chambre des Communes. Après la Première Guerre Mondiale où il servit dans la Royal Navy, George devint même l'assistant du Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères.

Alors que sa carrière est en plein essor, George a presque 40 ans et ne s'est toujours pas marié, ce qui commence à faire mauvais genre. Il est présenté à plusieurs femmes mais c'est Lady Maud qui retient son attention : divorcée, femme intelligente, déjà mère. Ce n'est pas le grand amour mais un attachement mutuel et une belle amitié au début de leur union. Elle devint sa conseillère de l'ombre : elle lui fait quitter les libéraux pour le parti conservateur, lui présente Winston Churchill qui lui fait gravir les échelons. Au milieu des années 30, George est dans les petits papiers du gouvernement, et encourage sa femme à créer son Women Voluntary Service et se fait anoblir par le roi George VI, devenant officier de l'ordre de l'Empire britannique, Sir George Wallace. Quand la guerre est déclarée, Churchill appelle George et, dés début 1940 le nomme First Lord of the Admiralty. S'il est efficace dans son travail et ses stratégies, George est quelqu'un d'un peu désinvolte et détonne par son caractère amusant dans une période si grave !


Liens



 

     

     

         

MAUD WALLACE


         
Épouser une femme divorcée n’est pas forcément la meilleure chose à faire quand on est un jeune politicien carriériste de l’Angleterre des années 20. Et pourtant, ce qui attira George Wallace chez Maud Irvin, se ne fut pas seulement son charme et sa beauté, mais aussi son carnet mondain. Il l’avait bien compris à l’époque, divorcée ou pas, Maud était une femme qui comptait. De son côté, Maud a tout de suite vu en cet homme ambitieux une aide, et non un frein, à sa propre ambition et conception de l’avenir. Ils étaient parfaitement complémentaires. Maud lui donna une fille, en 1925, stabilisant ainsi leur union. Aujourd’hui encore, ils sont d’un soutien sans faille l’un à l’autre, chose indispensable en cette période troublée.  

     

 


 

     

     

         

BEATRIX KESSLER


         
Quelle employée efficace ! George avait hésité entre deux candidates, il avait choisi l'autre mais l'idiote ne s'est jamais présentée, il a donc du prendre Beatrix et ne le regrette pas ! Beatrix, quant à elle, a tout fait pour que l'élue au poste soit embarquée dans un bateau en direction de l'Amérique et ne revienne jamais. Et en tant que secrétaire, elle a un certain passif donc se montre une employée motivée et toujours pimpante. A dire vrai, elle fait des heures supplémentaires pour taper ses rapports en double et fouiner un peu partout. George a bien remarqué plusieurs fois que son bureau n'était pas rangé comme la veille. S'il ne suspecte pas encore sa secrétaire, il faut que Beatrix se montre un peu plus discrète.

     

 


 

     

     

         

CHARLOTTE HOPPER


         
Le plus difficile à convaincre est sans doute le proche de Churchill. Certes progressiste, George est bien plus occupé par ce que l'on peut faire au jour le jour plutôt que par d'hypothétiques idées sur des plans ou le papier. Il laisse cela à Bletchley. Mais Charlotte ne se laisse pas abattre et saisit la moindre occasion pour tenter de lui parler de ses idées. Elle l'aura à l'usure c'est certain.

     

 



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle


Dernière édition par George VI le Mer 12 Oct - 19:50, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Jeu 3 Sep - 21:09

Charles Mathewsen
Ft. Edward Norton

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


46 ans ✈ Veuf ✈ Anglais ✈ Chef du MI-5


Histoire


L'ambition est l'essence même de cette famille où tout est bon pour essayer d'atteindre les sommets : le père, ayant fait fortune dans l'industrie militaire, est devenu ensuite maire de sa ville, et sa mère, institutrice, a épousé le père pour sa richesse et grimper dans l'échelle sociale. Autant dire que le jeune Charles, second de la famille, avait une sacrée pression sur les épaules. Son aîné était voué à reprendre les rênes de la famille, et lui on le poussa à faire des études et entrer au Britannia Royal Naval College, pour entrer ensuite à la Royal Navy. Il part en Allemagne quelques mois, mais l'attentat de Sarajevo précipite son retour en Angleterre. Charles a vingt ans quand la guerre est déclarée et monte à bord du HMS Britannia. C'est un garçon brave, téméraire et, malgré une blessure à la jambe, il continue à servir au travers de la communication radio. Quand le 9 novembre 1918, le bateau est torpillé par les allemands, il survit in extremis. De cette expérience, il en gardera une peur de l'eau et un problème à la jambe droite qui le fait légèrement boiter.

Son départ de l'armée ne l'attrista pas car Charles fut recruter par le MI5, c'est à dire le service de renseignement britannique, responsable principalement de la sécurité intérieure et le contre-espionnage. Par son acharnement et sa détermination, et malgré son côté pince sans rire, l'agent réussit à aider à l'arrestation plusieurs espions allemands et décide de quitter le MI-5 pour la politique, et entre au ministère de la Défense. Parallèlement, il tombe amoureux et se marie, il a vingt-cinq ans et très vite la famille s'agrandit. Mais le décès de sa femme de maladie coupe court à ses années de bonheur. Le voici veuf, avec trois enfants sur les bras, et un emploi qui ne lui laisse pas trop le temps à la vie de famille. Il dut être contraint de laisser ses enfants à ses parents. Si aujourd’hui, il a remonté la pente, c'est aussi qu'il s'est plongé dans le travail, au point que Churchill le nomme directeur du MI-5 au début de l'année. Mais aussi qu'il a eu la surprise de voir sa fille réapparaître dans sa vie et pas toujours facile de gérer des relations avec une jeune adulte …


Liens



 

     

     

         

ROSE MATHEWSEN


         
Rose se souvient de son enfance heureuse avec ses parents, avant que le décès de sa mère, malade, ne change tout. Son père fut incapable de s'occuper de trois enfants et dut les confier à ses parents. Rose vécut cela comme un déchirement, même si sa grand-mère était une femme adorable et prévenante. Charles venait leur rendre visite de temps en temps mais ce n'était plus comme avant. Avec la guerre approchant, les visites paternelles se firent plus rares. Alors quand Rose intègre l'école d'infirmière et se retrouve projeter à Londres alors que sa formation est à peine terminée. Sa grand-mère désapprouve ce comportement et demande à Charles d'y remédier. Et voici le père et la fille à nouveau réunis mais Charles a bien du mal à se rendre compte qu'elle n'est plus une enfant. Et cela encourage Rose à montrer qu'elle a grandi et qu'elle peut suivre ses choix …

     

 


 

     

     

         

ELIZABETH COLLINS


         
Elizabeth est la secrétaire, voire même l'assistante, de Charles. Déjà au ministère de la défense, elle supportait cet homme spécial et n'a pas hésité une fois à le remettre en place lorsqu'il lui parla un peu mal. C'est sans doute pour ça que Charles a décidé d'emmener sa secrétaire avec lui au MI-5, c'est qu'elle est tout de même capable de lui tenir tête, tout en faisant bien son travail et en l'aidant s'il en a besoin. Elizabeth aime son emploi et aussi d'avoir la confiance de son patron, qu'elle ne voudrait trahir pour rien au monde. Ils font un bon tandem, même si parfois des noms d'oiseaux sortent du bureau …

     

 


 

     

     

         

HENRI DE BASSAL


         

Le MI5 et le BCRA auront tendance à rapidement se tirer dans les pattes, et ça, Charles l’a bien compris. Pour lui, étant sur le sol anglais, le MI5 devrait avoir la priorité sur toutes les autres agences, mais les accords entre Churchill et de Gaulle ne semblent pas dire la même chose. Quel meilleur moyen d’arriver à ses fins que de débaucher les meilleurs agents du BCRA, dont Henri fait parti ? Le jeune français ne l’entend pourtant pas de cette oreille et n’a pas l’intention de se laisser faire, quels que soient les moyens que le directeur du MI5 pourrait envisager pour le faire changer de camp.


     

 



   

   

       

RUSSELL GRANT


       
En général, quand on a le chef du MI-5 sur le dos, ça ne sent pas bon. Charles surveille l'animateur radio pour une raison simple : passé communiste. En fait, à l'université, Russell avait écouté attentivement les idées du communisme, en approuvant certaines parties. Il s'était retrouvé au milieu d'une manifestation juste pour faire plaisir à sa petite-amie de l'époque, et avait été arrêté parce qu'il essayait de défendre sa belle. Mais voilà, on ne sait jamais si Russell avait gardé des contacts ou gardait ce penchant là ...

   




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle


Dernière édition par George VI le Mar 11 Oct - 12:59, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Jeu 3 Sep - 21:21

Theodore III Jolliffe
Ft. Clive Owen

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


52 ans ✈ Marié ✈ Anglais ✈ Député, Membre du Conseil Privé du Roi


Histoire


Le Baron Hylton, ou Lord Hylton comme plus communément appelé, a bien conscience de l’importance de sa charge à la chambre des Lords, et encore bien plus en temps de guerre. Né et élevé dans l’Angleterre conservatrice et victorienne de la fin du XIXème siècle, il tient, comme son père, Theodore II et son grand-père, Theodore Ier du nom, l’image de sa famille et le respect des convenances comme premier précepte. A ceci près qu’il est prêt à tout pour rester où il est. Adolescent déjà très ambitieux, il passe son temps à travailler, mais aussi à se faire des amitiés assez avantageuses dans son pensionnat du Malborough College, pour jeunes hommes de bonnes familles. Ses études de sciences politiques associées à un nom prestigieux, un titre qui lui reviendra en temps voulut et de bonnes connexions auprès d’autres « fils de » eux aussi amenés à occuper de grandes fonctions, lui facilitent son entrée en politique. Sur conseil de son père, il fait un mariage de raison avec une femme de son rang dont la famille, très connectée, ne pourra lui donne que des avantages, et qui lui donne quatre filles, puis un fils, Théodore IV. La lancée de sa carrière est toute fois quelque peu freinée par la Première Guerre Mondiale, du moins de prime abord. Mobilisé comme officier en France, il s’illustre par un sang froid à toute épreuve qui lui vaut une citation à l’ordre de l’armée ainsi qu’une Médaille Militaire. A la fin de la guerre, son statut de héros lui facilite la reprise de la vie politique, et à la mort de son père, il prend sa place à la chambre des Lords, consécration de sa vie.

Homme totalement dédié au travail, il ne passe que très peu de temps avec sa famille. Le respect des convenances et l’image de sa famille sont pourtant ses deux priorités et il laisse à son épouse le soin de s’occuper de l’aspect mondain, se rendant comme il se doit à chacun des évènements où sa présence est indispensable. Le couple paraît uni contre l’adversité, à toute épreuve. Les remous politiques, et notamment l’abdication d’Édouard VIII créent de nombreux tourments politiques, associés à la montée de l’extrémisme en Europe en cette fin des années 1930. Theodore y voit une autre opportunité et fait parti des premiers à soutenir George VI à sa nouvelle position. Sa fidélité au nouveau roi ainsi que son passé de militaire lui valent une position stratégique dans l’entourage du roi en tant que conseiller, et s’implique directement dans le comité d’approvisionnement de l’armée. Il paraît intouchable et incorruptible, pourtant son ambition est prête à refaire surface à n’importe quel moment.


Liens



 

     

     

         

THEODORE IV JOLLIFFE


         

Theodore Senior est bien la seule personne sur terre à appeler son fils « Theodore », à son image. Car c’est bien ce que Teddy pense, son père veut en faire un double de lui-même. Pourtant, on pourrait difficilement faire plus différent, et si Teddy donne toujours l’impression de décevoir son père, c’est bien parce que celui-ci en attend toujours beaucoup – trop ? – de son fils. Avec la guerre, Theodore pense que son fils pourra enfin s’illustrer, être un brillant officier, un leader, mais ce n’est pas dans le tempérament de Teddy qui n’en a pas la moindre envie et ne pense qu’à survivre à la guerre sans faire de vagues.


     

 


 

     

     

         

MAUD WALLACE


         
Ces deux là sont amis, complices… La rumeur veut même qu’ils aient un temps été amants après que Maud se soit séparée de son premier mari, mais cette rumeur n’engage que ceux qui y croient.  Ils ont bien plus d’ambition que cela. Alliés politiques bien plus qu’amis, leurs idées se complètent et tournent autour d’un même but : préserver leur rang et leur statut. Il n’en fallait pas beaucoup plus, Maud ayant une fille de son premier mariage avec Lord Irvin, et le baron Hylton ayant un fils sensiblement du même âge, pour décider d’unir leurs deux familles. Il s’agirait presque du projet de leur vie.

     

 


 

     

     

         

SUSAN PLUMER


         
Au Parlement, s'il y a bien une inimitié connue de tous, c'est celle de Lord Hylton et de Lady Plumer. Lui, de bonne noblesse, conservateur, dans la faveur du roi et de Churchill, elle, noble par mariage puis divorcée, travailliste, une bonne ennemie de Churchill … Susan incarne tout ce que Theodore déteste : la femme qui travaille au détriment d'occupation de dames, qui s'occupent d'affaires d'hommes et qui n'hésitent pas à ouvrir sa bouche quand ça lui chante. Il faut dire que Susan prend un malin plaisir à embêter le Lord quand ils se rencontrent, elle a beau le détester aussi, la députée prend le parti de s'en moquer avec plaisir, et lui prouver qu'une « bonne femme » comme il l'appelle, peut réussir professionnellement et peut faire aussi bien le travail que n'importe qui d'autre.

     

 



   

   

       

NATALYA ANDREÏEVA


       
Depuis qu'elle a épousé le neveu de Théodore, il est devenu l'oncle par alliance de la jeune femme. Dans son attitude, sa façon de parler, Natasha y retrouvait un peu son père, et le Lord était plus que ravi d'avoir une nièce comme elle, aussi distinguée et adorable. Le seul point négatif entre eux, c'est son engagement en tant qu'ambulancière. Theodore n'approuve pas cette lubie, qu'elle risque sa vie pour pas grand chose, et Natasha envenime les choses en répondant toujours avec ses arguments. Alors ils évitent le plus souvent d'en parler, et leur relation presque de père-fille s'en trouve sauvée.

   




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle


Dernière édition par George VI le Jeu 2 Mar - 12:14, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Jeu 3 Sep - 21:24

Susan Plumer
Ft. Eva Green

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


36 ans ✈️ Divorcée ✈️ Galloise ✈️ Députée à la Chambre des Communes


Histoire


Née Susan Shepper dans une famille de classe moyenne dans le Pays de Galles, personne ne s'attendait à ce qu'elle devienne une femme aussi influente. Jeune fille bien élevée et sage, elle quitta la demeure familiale, emmenée par sa grande sœur à Londres, en compagnie du mari de cette dernière, un artiste anglais. Elle a 18 ans et découvre la capitale en plein milieu des années 20, ses cabarets et sa vie nocturne. Elle s'amuse et côtoie des cercles d'artistes en vogue, en inspire certains mais se donne rarement, gardant une aura de mystère autour d'elle. A force de connaissances, la voici au cœur de la politique, et si elle n'y connaît pas grand chose, Susan apprend vite. Et cela séduit Robert Plumer, aristocrate anglais, étoile montante de la politique et tout juste élu à la Chambre des Communes. Rapidement, les deux entretiennent une relation avant de se marier. Devenue Lady Plumer, Susan met tout en œuvre pour mettre en avant son mari, organisant des cercles politiques et des bals de charité.

Si elle soutient le parti conservateur, ses valeurs sont beaucoup plus progressistes mais elle préfère les taire, voulant faire son trou en politique d'abord. Quand son beau-père décède, le titre de vicomte revient à Robert qui doit à présent siéger à la Chambre des Lords. Alors que la place de député est vacante, Susan fait campagne, un peu bancale, et se fait élire. Si elle n'est pas encore calée sur des sujets pointus, Susan met les bouchées doubles pour prouver qu'elle est à sa place. Deux années après, changement de vie : divorcée de Robert (officiellement incompatibilités d'humeur ; officieusement, monsieur en aimait une autre), Susan est libre de faire ce qu'elle veut. Si elle renoue avec les artistes, elle n'oublie pas la politique : aux élections de 1939, elle se présente côté travailliste et est à nouveau élue. Ses priorités sont l'union nationale, même si Churchill et elle se détestent, et l'éducation, sans oublier la protection des plus pauvres. Comme quoi on peut être mondaine et avoir du cœur, les clichés ont souvent la dent dure ! Si Susan se dévoue à son travail et peut se montrer parfois virulente, la députée n'en est pas moins une femme intelligente et mécène, pour elle l'art est un moyen d'évacuer la peur en ces temps difficile.

(Inspirée très librement de Nancy Astor : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nancy_Astor )


Liens



 

     

     

         

WENDY GARDNER


         
En bonne mécène, Susan sait flairer le talent et avec la jeune Gardner, ça ne fait aucun doute. Elle décida d'en faire sa protégée et de la financer pour que sa carrière décolle. Wendy peut remercier sa bienfaitrice de lui avoir ouvert les portes des théâtres londoniens et des maisons d'édition ! Elle dessine même des affiches de campagne pour Susan lors des élections de 1939. Mais avec la guerre, l'art part au second plan et quand Wendy accepte son poste au ministère de l'information, ce qui met en rage la députée ! Puis finalement, elle y voit un intérêt : son poulain peut montrer son talent. Et elle aussi a fait pression pour que Wendy fasse l'objet d'une exposition à la National Gallery, quitte à en financer une partie.

     

 


 

     

     

         

THEODORE III JOLLIFFE


         
Au Parlement, s'il y a bien une inimitié connue de tous, c'est celle de Lord Hylton et de Lady Plumer. Lui, de bonne noblesse, conservateur, dans la faveur du roi et de Churchill, elle, noble par mariage puis divorcée, travailliste, une bonne ennemie de Churchill … Susan incarne tout ce que Theodore déteste : la femme qui travaille au détriment d'occupation de dames, qui s'occupent d'affaires d'hommes et qui n'hésitent pas à ouvrir sa bouche quand ça lui chante. Il faut dire que Susan prend un malin plaisir à embêter le Lord quand ils se rencontrent, elle a beau le détester aussi, la députée prend le parti de s'en moquer avec plaisir, et lui prouver qu'une « bonne femme » comme il l'appelle, peut réussir professionnellement et peut faire aussi bien le travail que n'importe qui d'autre.

     

 


 

     

     

         

OSKAR SOLBERG


         
Dans les soirées de monsieur l'ambassadeur, Susan y faisait toujours sensation. A l'époque encore mariée, on lui ouvrait les portes grâce à son mari et elle en profitait allègrement. Si elle sympathisa avec l'épouse d'Oskar, c'est avec l'ambassadeur lui-même qu'elle a les plus grandes conversations. Intéressée par la politique plus progressiste des pays scandinaves, elle lui demande des conseils au fil de leurs entrevues. On les voit tellement ensemble qu'une rumeur de liaison se crée, ce qui les amuse franchement. Ce fut elle qui accourut à la mort de l'épouse, pour réconforter un ami et le soutenir comme elle le peut. Oskar encouragea son amie divorcée de se lancer en politique sous ses vraies convictions et l'aide secrètement pour sa campagne.

     

 




   

   

       

ELIOTT ARMSTRONG


       
Pourquoi une travailliste doit faire du gringue politique à un républicain ? Pas seulement parce que Susan est une belle femme, mais surtout parce que la sœur de celle-ci, et son mari artiste, connaissent la famille Armstrong. C'était donc logique que la députée soit la plus apte à connaître l'américain. Son but est de le convaincre d'intervenir dans l'entrée en guerre des USA. Autant dire que Lady Plumer a du pain sur la planche, Eliott a un caractère et des convictions bien arrêtées, il veut bien écouter mais pas sûr d'être d'accord !

   




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle


Dernière édition par George VI le Dim 13 Mar - 16:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Jeu 3 Sep - 21:32

Eliott Armstrong
Ft. Scott Eastwoof

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


28 ans ✈️ Célibataire ✈️ Américain ✈️ Attaché militaire à l'Ambassade des USA à Londres


Histoire


Fils aîné de sénateur, Eliott avait la lourde tâche de succéder à son père en politique, et toute son éducation fut tournée pour qu'il réussisse dans ce domaine. Heureusement, l'enfant se montrait curieux et passionné dans ses travaux d'écoliers, attentif lorsqu'il le fallait, mais une fois terminé, Eliott devenait une vraie boule de nerfs touche à tout. Alors ses parents lui firent pratiquer pas mal de sport, notamment le base-ball, et l'envoyait en camp d'été pour qu'il se dépense. S'en suivirent des années d'étude à l'université à étudier le droit et à marcher dans les pas de son père, à faire des stages auprès de sénateurs, ou à la Maison Blanche. Il est vrai qu'un nom comme Armstrong ouvrait certaines portes, mais cela ne rendait pas tout facile, et Eliott voulait prouver qu'il n'était pas un fils à papa. Il arrive à s'en distinguer par son allure plus décontracté, un côte golden boy, avec ses jolies voitures, et son sourire impeccable qui a de quoi faire tourner la tête de la gente féminine. Il n'en profite pas vraiment, n'a pas l'âme d'un séducteur et a même déjà été fiancé.

Quand la guerre est déclaré, les États Unis refusent d'entrer en guerre, telle est la politique de Roosevelt. Et comme la rumeur court que l'attaché militaire à l'ambassade située à Londres se laisserait courtiser, on le remplace par quelqu'un d'implacable : Eliott. Après ses années de travail et son service militaire dans la marine, le jeune homme n'a aucune envie de voir son pays s'embarquer dans un nouveau conflit, il sera inflexible. Arrivé sur le sol anglais durant l'été 1940, le voilà à prendre ses quartiers et … à se montrer terriblement américain dans ses attitudes. Le rationnement ? Il ne connaît pas, lui a des cigarettes, roule en belle voiture, a des caisses de whiskys cachés dans les locaux … Mais plus que cela, l'américain se fait courtiser comme un grand seigneur. Quel politicien britannique ne voudrait pas corrompre ce jeune homme ambitieux pour le faire flancher ?



Liens




   

   

       

Susan Plumer


       
Pourquoi une travailliste doit faire du gringue politique à un républicain ? Pas seulement parce que Susan est une belle femme, mais surtout parce que la sœur de celle-ci, et son mari artiste, connaissent la famille Armstrong. C'était donc logique que la députée soit la plus apte à connaître l'américain. Son but est de le convaincre d'intervenir dans l'entrée en guerre des USA. Autant dire que Lady Plumer a du pain sur la planche, Eliott a un caractère et des convictions bien arrêtées, il veut bien écouter mais pas sûr d'être d'accord !

   




   

   

       

Warren Deacon


       
Ces deux là, c'est amis pour la vie. Rencontrés enfants via leurs parents, les deux se sont tout de suite entendus et ont fait les 400 coups jusqu'au départ de Warren pour Londres au début. S'en suivit de longues lettres et un séjour chez l'un et l'autre, ils s'engagèrent tous les deux dans la Navy, américaine pour Eliott et britannique pour Warren, les rapprochant davantage. Alors quand l'américain débarque sur le sol londonien, c'est son grand ami qui le prend en charge pour lui montrer Londres de nuit, et Eliott joue son copilote pour draguer les jolies filles. Ah, la belle vie …

   




   

   

       

Victoria Irvin


       
Il faut traiter l'arrivée du nouvel américain comme il se doit. Et qui de mieux que la belle-fille du ministre de la marine, qui est aussi la fille d'une des femmes les plus influentes de Londres ? Autant dire que le caporal Irvin prend sa mission à coeur, à accueillir Eliott et lui servir de guide touristique à travers la ville, l'aider à se repérer, lui montrer les beaux endroits ... Et surtout, s'il a besoin de quoi que ce soit, c'est à Victoria qu'il doit demander. Si Eliott n'en profite pas, c'est toujours agréable d'être traité comme un prince. Il ne manquera pas de complimenter la jeune femme à qui veut l'entendre. Après tout, il paraîtrait qu'elle veuille devenir pilote.

   




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle


Dernière édition par George VI le Dim 13 Mar - 16:25, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Jeu 3 Sep - 21:39

Wendy Gardner
Ft. Emily Browning

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


26 ans ✈️ Célibataire ✈️ Écossaise ✈️ Artiste, chargée de propagande au Ministère de l'Information


Histoire


Originaire de la classe populaire écossaise, la jeune femme porte le prénom de l'héroïne du roman à la mode de J. M. Barrie, Peter Pan. Un peu comme le personnage du roman, l'enfant aime raconter des histoires à ses petits frères, refuse de grandir, mais paradoxalement, agi comme une maman avec ses frères. Elle n'avait pas trop le choix : son père était mort sur le front pendant la Première Guerre Mondiale alors qu'elle n'avait que six ans, et sa mère devait travailler pour nourrir ses trois enfants. Volontaire, l'enfant grandit trop vite pour son âge, au point d'en négliger son instruction. Pour aider sa mère, elle quitte l'école à l'adolescence et travaille à l'usine. Un emploi usant et physique pour la jeune femme qui aspire à autre chose. Elle, si raisonnable, quitte l'usine du jour au lendemain et veut travailler dans un domaine qui lui plaît : l'art. Autodidacte, elle a appris à dessiner par elle-même et se rend aux cours du soir à la Glasgow School of Art sans en parler. Petit à petit, la voici à dessiner les décors de théâtre et même des costumes. Même si elle ne gagne pas très bien sa vie, Wendy s'y plaît et prend même un second emploi alimentaire.

Mais quand vient une opportunité de quitter Glasgow pour Londres, la volonté de vivre sa propre vie la rend euphorique, et la transforme. A 22 ans, la jeune femme timide décide de se lâcher. Avec un peu de cran, la demoiselle cherche à se faire un petit nom parmi les cercles d'artistes, et arrive à travailler pour un théâtre londonien, sort des ouvrages illustrés pour enfants, même quelques publicités. Dans sa vie privée, on la voit un peu partout dans les soirées mais ses amis s'amusent à se moquer gentiment d'elle pour garder malgré tout un certain sérieux dans son attitude. Lorsque la guerre éclate, le ministère de l'Information la recrute pour créer des affiches de propagande auprès de la population et devient une artiste de guerre officielle : elle est envoyée sur les bases ou dans les usines pour dessiner et peindre des scènes du quotidien, mais ce qu'elle préfère, ce sont les londoniens et les scènes de vie. On prévoit d'exposer ses œuvres à la National Gallery, ce qui la met en joie !


Liens



 

     

     

         

SUSAN PLUMER


         
En bonne mécène, Susan sait flairer le talent et avec la jeune Gardner, ça ne fait aucun doute. Elle décida d'en faire sa protégée et de la financer pour que sa carrière décolle. Wendy peut remercier sa bienfaitrice de lui avoir ouvert les portes des théâtres londoniens et des maisons d'édition ! Elle dessine même des affiches de campagne pour Susan lors des élections de 1939. Mais avec la guerre, l'art part au second plan et quand Wendy accepte son poste au ministère de l'information, ce qui met en rage la députée ! Puis finalement, elle y voit un intérêt : son poulain peut montrer son talent. Et elle aussi a fait pression pour que Wendy fasse l'objet d'une exposition à la National Gallery, quitte à en financer une partie.

     

 


 

     

     

         

DUNCAN HENNESSY


         
Lors d'une représentation d'un spectacle, Duncan fut autant enchanté par la pièce en elle-même que par les décors. Il osa demander de rencontrer l'artiste qui a peint tout cela. Et avec Wendy, ce fut comme un coup de foudre amical : les mêmes références artistiques, une fascination pour les mêmes peintres et pleins de goûts en commun. Ils traînaient souvent ensemble dans les vernissages et elle eut le droit à une visite privée de la National à sa fermeture. Avec la guerre, le musée se vide de ses œuvres et il faut bien occuper le bâtiment par quelques expositions. L'air de rien, il mentionna le nom de Wendy dans une conversation, et lorsque le conservateur apprit que la jeune femme travaillait au Ministère de l'Information, ce fut l'idéal, entre art et motivation de guerre. L'accord n'est pas encore signé mais Wendy se sent pousser des ailes et ne sait comment remercier son ami de ce bonheur !

     

 


 

     

     

         

SAMUEL ANDERSON


         
A la recherche d'inspiration pour ses affiches, Wendy a eu l'autorisation de se rendre dans différentes bases, pour observer les machines mais aussi les militaires. Et lorsqu'elle vit Samuel, elle eut l'audace de lui demander d'être son modèle. Il lui fallait un homme qui présentait bien, et l'australien était parfait. Le gros ego de ce dernier fut ravi et accepta. Elle le dessina et photographia de tous côtés pour avoir matière à dessin. Et à dire vrai, elle abuse un peu de ce petit pouvoir, prétextant parfois d'avoir perdu des données ou que la femme de ménage ait jeté ses dessins pour recommencer. Si elle a un petit crush ? Oui, il faut l'avouer, ce qui amuse Samuel qui a compris le petit jeu, et continue à faire semblant de rien, flatté comme toujours.

     

 



   

   

       

HELEN FIENNES


       
En 1941, les Américains diront à leurs ouvrières "Yes, We Can", mais les Britanniques n'ont pas attendus aussi longtemps. Dès le début de la guerre, il a fallut trouver des figures de proue à mettre en avant pour permettre d'inspirer les foules, et ce dans tous les domaines, même quand il s'agit de rejoindre les ouvrières des usines. Sans vraiment le chercher, c'est pour sa fraicheur et son naturel qu'Helen a été choisie pour apparaître sur plusieurs affiches de propagandes, dessinées par Wendy, et les nombreuses et différentes séances de poses ont rapproché les deux femmes, bien qu'elles n'aient pas grand chose en commun à la base. La guerre aura au moins servit à la mixité des couches sociales.

   




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle


Dernière édition par George VI le Mar 11 Oct - 13:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Jeu 3 Sep - 21:45

Russell Grant
Benedict Cumberbatch

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


38 ans ✈️ Célibataire ✈️ Anglais ✈️ Animateur radio / Brancardier


Histoire


Issu d'une famille de la classe moyenne du sud de l'Angleterre, personne ne pensait un jour que le petit Russell deviendrait l'une des plus belles voix de la radio britannique. Avec un père instituteur, une mère au foyer ainsi que trois autres frères et soeurs, l'enfant grandit avec la passion des belles lettres comme son père, et du travail bien fait comme sa mère. Adolescent pendant la Grande Guerre, il se doit d'aider sa famille et enchaîne les petits travaux pour gagner de quoi se nourrir. Une fois la paix revenue et le père de retour à la maison, tout le monde essaya de reprendre une vie normale. Seulement Russell rêvait de gloire, surtout en rêvant de cinéma. Et alors qu'il part à Londres pour entreprendre des études de lettres, il court les castings pour espérer devenir une vedette. Seulement voilà, avec son physique atypique, cela ne fonctionne pas donc il tâche de décrocher son diplôme et devenir professeur de lettres, faisant la fierté de ses parents. Mais la coqueluche des étudiant(e)s qui se bousculent à son cours, grâce à son charisme et surtout cette belle voix envoutante. C'est sans doute cette popularité sur le campus qui a attiré un haut fonctionnaire de la British Broadcasting Corporation, la radio britannique pour résumé, qui veut l'embaucher.

Et voici sa carrière qui décolle : après les jingles, et puis les brèves infos, il se retrouve en 1935 à la tête de sa propre émission de divertissements : Good Evening London, programmée en début de soirée trois soirs par semaine, un mélange de débats et de légèreté où sa belle voix et son humour sarcastique font un tabac. Mondain à ses heures, Russell reste néanmoins un homme simple, cultivé et bienveillant. Lorsque la guerre est déclarée, la radio tombe entre les mains du Ministère de l'Information et préfère garder sous le coude son animateur vedette plutôt que de l'envoyer au front. Son émission est décalée à la fin d'après midi et on le pousse à quelques instants de propagande. Avec le Blitz, il s'engage dans l'ARP comme brancardier. Une fois son émission terminée, le voici au secours des personnes blessées par les bombardements. Une façon de se rendre utile puisqu'on lui refuse le combat. Voici un homme comme on les aime !


Liens




   

   

       

MARGARET BRADFORD


     
Invitée régulière de son émission, Margaret est une des personnalités préférées de Russell, par sa douceur, sa culture, ses inspirations et ses bons mots. Quand elle se trouve sur son plateau, l'animateur sait à coup sûr que son émission sera passionnante ! Les deux ne cessent de se renvoyer la balle par des arguments construits et si bien dits. Hors antenne, Margaret est aussi devenue une de ses amies et il admire son engagement, tout autant qu'elle d'ailleurs !

   




   

   

       

NATALYA ANDREÏEVA


     
La première fois qu'ils firent équipe, on ne peut pas dire que ce fut de grandes effusions. Entre le sarcastique animateur radio et l'aristocrate russe, le courant passa assez mal, mais on ne choisit pas ses équipiers alors ils durent faire avec. Alors qu'un soir, Russell lança une vanne à la jeune femme et que celle-ci lui répliqua sans sourciller qu'ils comprirent qu'ils étaient de la même trempe. Finalement, le tandem fonctionnait bien et dans les moments les plus difficiles, seul l'humour pouvait aider à la faire tenir...

   




   

   

       

CHARLES MATHEWSEN


     
En général, quand on a le chef du MI-5 sur le dos, ça ne sent pas bon. Charles surveille l'animateur radio pour une raison simple : passé communiste. En fait, à l'université, Russell avait écouté attentivement les idées du communisme, en approuvant certaines parties. Il s'était retrouvé au milieu d'une manifestation juste pour faire plaisir à sa petite-amie de l'époque, et avait été arrêté parce qu'il essayait de défendre sa belle. Mais voilà, on ne sait jamais si Russell avait gardé des contacts ou gardait ce penchant là ...

   




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle


Dernière édition par George VI le Sam 19 Déc - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Sam 19 Déc - 13:00

Beatrix Kessler
Ft. Christina Ricci

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


31 ✈ Séparée ✈ Allemande ✈ Secrétaire du Ministre de la Marine, espionne allemande


Histoire


Ce n'est pas tous les jours qu'on croise une femme dans son genre ! Née dans une bonne famille, Beatrix ne connut que quelques années de bonheur avant la Première Guerre Mondiale, où elle perdit son père sur le front. Élevée donc avec ses deux frères par une mère à fort caractère, l'enfant la prit pour modèle : femme forte, franche, pour le droit des femmes et ambitieuse. Excellente élève, Béatrix aimerait s'émanciper et après des études, elle se fait engager comme secrétaire du parti nationaliste, avec la volonté de grimper les échelons. Et pour cela, la jeune femme sait user de la ruse et de son charme. Son joli minois et son sourire cache une petite peste manipulatrice qui ne veut pas voir ses plans contrecarrés. Et pourtant, ils le seront : quand Hitler prend le pouvoir, il est clair que le parti national-socialiste ne veut pas de femmes dans les hauts rangs. Qu'à cela ne tienne, Beatrix a un plan B. Elle commence par se marier à un gradé de la Kriegsmarine qui la fait entrer comme auxiliaires féminines dans l'armée allemande en tant que secrétaire.

Son mari, lassé des caprices de sa femme, mais reconnaissant ses capacités de dissimulation, la fait entrer dans les renseignements allemands (Abwehr). Tout d'abord envoyée en Pologne, Beatrix doit partir pour Londres en 1938, chargée d'espionner les anglais en vue de la guerre qui approche. Beatrix devient Betty Lloyd, apprend l'anglais, gomme son accent et se forge une identité. Toujours jouant de son charme et ses atouts, elle devient secrétaire au sein du bâtiment de l'Amirauté et, début 1940, du ministre de la Marine en personne. La parfaite planque pour envoyer des plans et des informations en Allemagne. Ces derniers ont pour projet d'envahir l'Angleterre par la mer (Opération Seelöwe). Mais loin de l'Allemagne misogyne, Beatrix – enfin, Betty – se sent à l'aise à Londres. Ici, on peut se maquiller, bien s'habiller, fumer en public et s'amuser sans être jugée ! Ce qu'elle fait avec grand plaisir, son petit plaisir est d'aller danser d'ailleurs. Et si l'Allemagne ne la satisfait pas pour le danger de sa mission, qui sait ce qu'elle pourrait faire …


Liens




   

   

       

GEORGE WALLACE


       
Quelle employée efficace ! George avait hésité entre deux candidates, il avait choisi l'autre mais l'idiote ne s'est jamais présentée, il a donc du prendre Beatrix et ne le regrette pas ! Beatrix, quant à elle, a tout fait pour que l'élue au poste soit embarquée dans un bateau en direction de l'Amérique et ne revienne jamais. Et en tant que secrétaire, elle a un certain passif donc se montre une employée motivée et toujours pimpante. A dire vrai, elle fait des heures supplémentaires pour taper ses rapports en double et fouiner un peu partout. George a bien remarqué plusieurs fois que son bureau n'était pas rangé comme la veille. S'il ne suspecte pas encore sa secrétaire, il faut que Beatrix se montre un peu plus discrète.

   




   

   

       

LUKAS LAURENCE


       
L’espionne de haut vol n’oublie pas sa mission première : faire tomber l’Angleterre de l’intérieur. Pour cela, il lui faut des agents, et quoi de mieux que des Britanniques déçus de leur propre gouvernement ? C’est en passant devant l’un des bureaux de recrutements que Beatrix rencontre un Lukas abattu et désespéré par son impossibilité à s’engager, due à ses origines et malgré ses différentes tentatives. Le jeune homme est amer, déçu et revanchard. Il ne suffit plus à Beatrix que d’entretenir ce feu, et d’y ajouter un peu de flirt, pour faire de Lukas ce qu’elle voudra



   




   

   

       

NOREEN HENNESSY


       
Le MI-5 enquête sur de probables taupes allemandes à Londres, et Noreen est chargée de les arrêter. Après avoir interpellé l'un d'entre eux, elle cherche les autres. Beatrix se sait en danger et ne veut pas être découverte pendant sa mission, surtout que les informations du MI-5 et les investigations de Noreen ont permis de localiser le ministère de la Marine. Tant pis pour la morale, l'espionne décide de se mettre à la délation pour aider les autorités. Elle connaît d'autres espions allemands, et serait prête à les dénoncer pour garder sa place. Noreen apprécie une telle ferveur mais se méfie tout de même de cette secrétaire un peu trop collante …

   




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Dim 13 Mar - 16:19

Elizabeth Collins
Ft. Katie McGrath

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


27 ans ✈ Divorcée ✈ Écossaise ✈ Secrétaire du chef de la MI-5


Histoire


Issue de la petite bourgeoisie de Glasgow, Elizabeth n'a jamais vraiment manqué de grand chose. Pourtant ce n'est pas toujours évident de n'avoir que des sœurs, de les voir tour à tour se marier et quitter la maison. Même si elle a un petit côté fleur bleue, la demoiselle rêvait d'autre chose que de fonder une famille à Glasgow et que son mari entre dans l'entreprise de son père, industriel textile. Déjà enfant, elle était beaucoup plus indépendante, très bonne élève et avait envie de voir le monde, ou du moins de quitter l’Écosse. Alors quand son oncle lui propose de l'emmener à Londres avec lui, elle saute sur l'occasion. Officiellement, c'est pour y trouver un mari, mais pour elle, c'est le moment de profiter de la belle vie. Surtout qu'avec la Grande Dépression, les affaires vont mal et la ville devient morose. Elle a dix-huit lorsqu'elle arrive à la capitale, devient la secrétaire de son oncle et profite de la vie en allant danser et s'amuser dans les bals. C'est là qu'elle fit la connaissance de celui qui va devenir son futur mari, elle n'a pas encore vingt ans, et se laisse passer la bague au doigt, amoureuse. Si leur mariage se passa bien, l'absence de l'arrivée d'un enfant se faisait ressentir, et finalement Elizabeth regrettait de ne pas avoir profité plus de la vie, de se sentir oppressée. Devenue secrétaire au ministère de la défense, son époux voulait qu'elle arrête son travail, puis elle découvre qu'elle le trompe. C'en est trop, ils divorcent. Après un petit moment de confusion, Elizabeth reprend du poil de la bête.

Début 1940, l'homme pour qui elle travaille est nommé chef du MI-5, les services secrets britanniques. Il décide d'emmener sa secrétaire avec lui, la seule capable de le supporter et le remettre à sa place. Un nouvel environnement et de nouvelles responsabilités pour cette jeune femme qui voit défiler des informations secrètes et partage le quotidien d'un homme important. Maligne, elle n'hésite pas à donner son avis sur les affaires en cours. On pourrait penser qu'une femme seule pourrait se laisser tenter à passer à l'ennemi pour un peu d'argent, mais Elizabeth est une personne fidèle. A l'heure actuelle, elle aimerait quand même sortir de son célibat, après avoir eu quelques histoires, mais son travail est sa priorité !


Liens




   

   

       

WARREN DEACON


       
Cela a commencé par une belle histoire d'amour, où Warren faisait la cour, emmenait Elizabeth au restaurant, lui faisait des cadeaux. S'embrasser, se fiancer puis se marier, tout cela semblait tellement évident. Mais la difficulté pour la jeune femme de tomber enceinte plomba leur couple, Warren faisait de plus en plus de déplacements, devenait irritable, ne voulait plus qu'elle travaille … La jeune femme se sentait oppressée dans ce mariage qui n'était plus ce qu'elle voulait. Alors quand elle découvrit que Warren la trompait, ce fut de trop ! Un divorce difficile, l'époux ne voulait pas se laisser faire, avant de finalement la laisser partir. Aujourd'hui, ils sont en froid et sont déterminés à prouver à l'autre qu'ils sont bien mieux célibataires …

   




   

   

       

CHARLES MATHEWSEN


       
Elizabeth est la secrétaire, voire même l'assistante, de Charles. Déjà au ministère de la défense, elle supportait cet homme spécial et n'a pas hésité une fois à le remettre en place lorsqu'il lui parla un peu mal. C'est sans doute pour ça que Charles a décidé d'emmener sa secrétaire avec lui au MI-5, c'est qu'elle est tout de même capable de lui tenir tête, tout en faisant bien son travail et en l'aidant s'il en a besoin. Elizabeth aime son emploi et aussi d'avoir la confiance de son patron, qu'elle ne voudrait trahir pour rien au monde. Ils font un bon tandem, même si parfois des noms d'oiseaux sortent du bureau …

   




   

   

       

OLIVIA DEACON


       
Il faut l'avouer, au début Olivia n'appréciait pas vraiment sa nouvelle belle-soeur, elle trouvait qu'Elizabeth faisait tâche à côté de son frère. Mais elle ravisa son jugement : c'était lui plutôt qui ne la méritait pas. Olivia était plus présente dans la vie de la brune que son mari, c'était tout de même un comble ! Les deux jeunes femmes se rapprochèrent et quand Olivia découvrit que Warren trompait sa femme, c'est elle qui la prévint de cet adultère. Et quand Warren a détruit les fiançailles de sa sœur, c'était Elizabeth qui étaient là pour la consoler. Une solidarité féminine qui perdure aujourd'hui quand l'une des deux débarque chez l'autre avec une bouteille de vin pour une soirée entre filles.

   




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
avatar
George VI
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 177
☎Avatar & crédits : The King's Speech
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Mon coeur, ma patrie
☎Politiquement vôtre: Fidèle à l'Angleterre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens Mer 12 Oct - 19:51

Virginia Hepburn
Ft. Holliday Grainger

LIBRE ▲ RÉSERVÉ ▲ PRIS


27 ans ✈ Veuve ✈ Irlandaise ✈ Députée travailliste


Histoire


Difficile de faire plus grande ascension sociale que celle de Virginia Callaghan ! Originaire d'une famille pauvre d'Irlande, elle a toujours vu ses parents travailler dans les champs, et elle pensait que son destin serait similaire, et elle n'eut pas tort. Mais quand à dix-huit ans, une place de servante se libère dans le château voisin et elle tente sa chance. La maîtresse apprécie sa douceur, sa discrétion et sa politesse et la voici arrachée au champ pour mener une vie un peu plus confortable, et mieux payé. Employée dévouée, d'autres domestiques lui apprennent la lecture et la voici à dévorer les ouvrages de la bibliothèque une fois son service terminé. Tout aurait pu être parfait si le propriétaire de la demeure n'avait pas jeté son dévolu sur elle. Un peu plus âgé, beau et gentil, la jeune fille s'est laissée aller quelques temps, avant de se rendre compte du déshonneur possible sur sa famille. Elle quitte son emploi et part s'installer à Dublin, où elle travaille dans une bibliothèque. Petit à petit, Virginia s'intéresse à la politique, à la condition des femmes, à la misère des gens et entre dans les cercles de militants.

En 1933, Virginia rencontre celui qui va devenir son époux, Mr Hepburn, un commerçant anglais. Elle l'épouse et part vivre avec lui à Londres. Là, tout s'emballe : engagée politiquement mais aussi en lutte contre la misère. On la voit donner des conférences contre le fascisme, à tenter de trouver des solutions contre la pauvreté due à la crise économique. Soutenue par son mari, la jeune femme arrive à se faire élire et devenir députée travailliste à la Chambre de Communes. Bourreau de travail, elle s'y plonge davantage au décès de son époux à la veille de la guerre. La jeune femme, malgré son allure si sage est déterminée à réussir ses projets et déteste qu'on lui marche sur les pieds. Pourtant, aujourd'hui cette jolie veuve reste un bon parti avec la coquette fortune laissée par son époux, mais elle refuse même d'y penser ! Non, à part ses amies avec qui sortir de temps en temps, sa vie se passe entre Westminster et le Women Voluntary Service. Gare à celui ou celle qui dit qu'elle fait ça pour bien se faire voir, Virginia n'a pas sa langue dans sa poche !


Liens



 

     

     

         

LIAM CLARK


         
Elle s'était dit qu'elle ne se remarierait pas de sitôt. Déjà à cause de la guerre, mais car c'était trop tôt. Virginia a besoin d'espace, de liberté pour son travail et ses activités en dehors. Mais flirter un peu, ça engage à quoi ? Et ce n'est pas Liam qui va dire le contraire, il trouve la députée charmante mais a vite compris qu'elle ne se laisserait pas séduire si facilement. Alors tous deux prennent ça pour un jeu. Quand ils se rencontrent, il y a parfois des sous-entendus, quelques regards, mais jamais rien de plus "suspect" aux yeux des autres, ni pour la morale de la veuve. Puis les conversations qu'ils entretiennent sont toujours piquantes et bourrées d'intelligence, raison de plus pour se voir régulièrement !

     

 


 

     

     

         

CHARLOTTE HOPPER


         
Entre femmes peu à leur place et d'ambition, il faut bien se soutenir. La jeune politicienne a beaucoup entendu parler des projets de Charlotte et cela l'intéresse beaucoup. Pas seulement par pur altruisme, elle sait bien que l'aboutissement d'un système permettant de protéger les émissions radios des soldats Alliés qu'elle aurait soutenu serait aussi tout à son honneur. Charlotte n'est pas dupe, mais prend toute l'aide qu'elle peut obtenir. Il faut se contenter de ce que l'on trouve. A elles deux, elles iront loin.

     

 


 

     

     

         

DUNCAN HENNESSY


         
Les irlandais qui réussissent à Londres ne sont pas légion. Chacun de leur côté, ils ont dû se battre pour arriver là où ils en sont. Autant se soutenir, non ? Des vies différentes mais une histoire commune, Virginia apprécie l'attaché de conservation et son engagement pour le musée, et lui admire qu'une irlandaise se soit hissée dans la chambre des Communes. Un lien particulier s'est tissé entre eux au fil du temps, un peu fraternel. Éloignés de leur patrie et leur famille, ils en forment une ...

     

 



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« the king is speaking »
In this grave hour, perhaps the most fateful in our history, I send to every household of my peoples, both at home and overseas, this message, spoken with the same depth of feeling for each one of you as if I were able to cross your threshold and speak to you myself. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepcalm-carryon.forumactif.com
Contenu sponsorisé
is my name and only mine
Informations
Passeport

MessageSujet: Re: DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens

Revenir en haut Aller en bas
 
DANGEROUS POLITICS ☂ les politiciens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Est-ce la fin des politiciens traditionnels ?
» Les politiciens haitiens sont-ils des ''gros souliers''...
» Ces politiciens, toujours optimistes...
» DANGEROUS LIAISONS.
» Si seulement nos politiciens etaient des haitiens conscients.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep Calm and Carry On ::  :: Ils sont déjà à Londres-
Sauter vers: