AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Karol Tomasz - Il est libre Max !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Karol Tomasz
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 190
☎Avatar & crédits : Swan
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Une certaine Victoria suscite en moi la fascination...
☎Politiquement vôtre: Politiquement incorrect et je t'emmerde. Peu importe les idées, on ne renonce pas à son pays et à ses engagements.
☎En Pagaille:

MessageSujet: Karol Tomasz - Il est libre Max ! Jeu 8 Oct - 22:14

Karol Tomasz
Il est libre, Max. Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler.


Je suis né à Oslanzka, une petite ville de Pologne le 3 août 1908. Mon arrivée à Londres a eu lieu le 20 juin 1940, alors que la France, où je m'étais réfugié, prit la décision de capituler. Cette ville me plait car elle me parait être l'endroit idéal pour mener une bataille d'envergure contre ces enflures nazies. Depuis le début de la guerre, ma vie a changé, je suis désormais militaire, mais j'ai le plus grand mal à intégrer la Royal Air Force. Côté amour, je suis célibataire, officiellement, car officieusement, j'ai tendance à profiter un peu des belle créatures qui s'offrent à moi, même si une attire particulièrement mon attention, que voulez-vous, c'est ainsi. Ma tête ? Il s'agit de Jamie Bell par Shyia.


Depuis son début, la guerre a-t-elle affecté ta vie directement ?

C'est quoi cette question à deux kopeks ? Évidemment que la guerre a changé ma vie ! Avant, j'étais un instructeur d'aviation dans l'armée polonaise. Et puis la Pologne est tombée, j'ai fui, laissant tout ce que j'avais derrière moi, pour débarquer en Roumanie. Et puis, traqué, j'ai finalement trouvé un refuge temporaire en France, jusqu'à ce que ces salauds de boches ne viennent prendre Paris. Et là, ce fut encore la fuite... une fois de plus. Me voilà à Londres, dans un pays qui m'a accueilli sans me faire véritablement confiance. Je suis un étranger parmi les rosbifs, d'origine juive de surcroît ! Cela ne leur inspire pas confiance... Mais ai-je vraiment le choix ? Je ne veux plus avoir à fuir en permanence, à me cacher. Je suis un soldat, un vrai. Je suis destiné à me battre et à ne jamais baisser les bras. Je ne compte pas laisser des fachos ou des bureaucrates décider de mon avenir. La guerre m'affecte tous les jours directement. Je n'ai plus rien à part ma dignité, mon talent. Je ne sais même pas si je reverrais ma famille un jour, ni ce qu'il lui est arrivé. Chaque journée qui passe est un coup de poignard dans le cœur. Mais je survis, je m'adapte, je n'ai guère d'autre choix. Je me tais, je ne suis pas le seul à subir des épreuves. Je vais reprendre ma vie en main, elle m'appartient, personne ne peut en décider le sort ! Je ne les laisserai pas faire !

Es-tu pour la victoire de la Grande Bretagne, ou préfèrerais-tu voir ce conflit s'arrêter au plus vite, avant qu'il ne s'aggrave, quitte à voir la Grande Bretagne y perdre beaucoup ?

J'espère que les anglais vont se battre jusqu'au bout. Résister, pour ensuite se lancer dans une reconquête, dans la libération de tous les territoires occupés. Ouais, je rêve, je sais bien... mais il n'y a pas d'espoir sans rêve. Laissez-moi au moins ça. Je n'ai pas grand chose à perdre, le front m'attend. J'attends ce jour où nous avanceront sur les chars, où j'aurais le privilège de bombarder ces salopards, de les trainer dans la boue comme des bêtes jusqu'au mur où ils seront fusillés. Tant qu'il y aura une personne pour tenir fièrement l'étendard, les combats continueront. De toute façon, il y aura beaucoup de morts. C'est la guerre qui veut ça. Ce que je souhaite, c'est que nous finissions par l'emporter et par faire capituler Berlin. Ce sera long mais nous pouvons le faire. Dieu se met toujours du côté des Justes, c'est écrit dans la Torah. La Grande-Bretagne doit gagner et ne rien lâcher. Dans le cas contraire, ce sera la fin de tout, l'Apocalypse. L'enfer sur Terre. Dieu nous en garde...

Quel est ton but dans la vie? Pourquoi es-tu à Londres ?

Je suis ici pour me battre. Et si seulement ces crétins d'officiers arrêtaient de me considérer comme un suspect ou un espion ! J'ai une tête de balance ? Des fois j'ai envie de leur démolir le portrait mais je sais que ça ruinerait définitivement mes chances d'intégrer un jour la Royal Air Force. Alors je me tais, je prends mon mal en patience, je fais ce qu'on me dit, mes preuves, pour convaincre. Pourtant, plus le temps passe, plus je m'aperçois que c'est compliqué. Vais-je pouvoir un jour mettre mes compétences au profit de cette guerre ? Pourquoi m'écartent-ils ? Je suis prêt, j'ai de la motivation à revendre. Je les inquiète sans doute... parce que je suis l'étranger qui a osé leur dire non une fois. L'intégration n'est pas facile ici. Les gens me regardent avec un drôle d'air, certains se moquent de mon accent polonais. Je sens aussi que ma religion pose problème, alors je tâche de rester discret là-dessus. Je commence sérieusement à m'impatienter. C'est quand que je vais éclater la tête de ces allemands à l'aide d'obus ? Le reste ? Vous voulez dire si la guerre se termine un jour ? Je n'en sais rien... je n'y ai pas repensé. Retrouver ma famille, peut-être... continuer à servir sous le drapeau polonais... peut-être fonder un foyer... qu'est-ce que vous voulez que vous dise d'autre ? C'est bon vous avez fini votre interrogatoire là ? Je peux me tirer ?




Derrière l'écran


Je m'appelle Alex et j'ai 28 ans. Je travaille dans l'informatique et je devrais être particulièrement assidu. J'ai trouvé le forum via une séance d'espionnage bien menée. D'ailleurs je le trouve super génial mais l'attente a été trèèèèèèèèèès longue !!! A bientôt en RP!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

   
Keep silent and fight !
- J'ai une nouvelle formalité à vous...
- Dégage !




Dernière édition par Karol Tomasz le Sam 10 Oct - 18:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Karol Tomasz
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 190
☎Avatar & crédits : Swan
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Une certaine Victoria suscite en moi la fascination...
☎Politiquement vôtre: Politiquement incorrect et je t'emmerde. Peu importe les idées, on ne renonce pas à son pays et à ses engagements.
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Karol Tomasz - Il est libre Max ! Jeu 8 Oct - 22:14

Ta Biographie

DOSSIER CONFIDENTIEL - SERVICES SECRETS

FICHE N°XZX733-KT


Renseignements Généraux

Karol Tomasz est né le lundi 3 août 1908, à Olszanka, une ville située dans le sud-est de la Pologne, placée à cette époque sous contrôle autrichien, entre la ville de Lublin et la frontière russe.

Informations sur la famille :
Son père se nomme Pawel Tomasz, né le 16 octobre 1871 à Lublin (Pologne autrichienne). Avant la guerre, il exerçait la profession de banquier.

Sa mère se nomme Hilda Tomasz, née le 21 janvier 1876 à Olszanka (Pologne autrichienne), sous le nom de jeune fille Halborn. Selon nos dernières informations, elle exerçait la profession de couturière de façon libérale, tout en tenant le foyer.

Le couple Tomasz a eu trois enfants :
- Adam, né le 9 avril 1906 et mort le 12 octobre 1908 de la tuberculose.
- Karol, notre principal concerné.
- Anna, née le 21 juillet 1911.

Il est important de noter que tous la famille Tomasz est d'origine juive, mais que Karol ne l'est pas, malgré les différents raccourcis que les gens ont pu prendre sur son compte.

---

Enquête privée

L'obtention d'informations au sujet de Karol Tomasz n'est pas une chose aisée, du fait notamment de la perte de contact avec les autorités polonaises. Néanmoins, certaines informations ont pu être récupérées, notamment grâce à l'interrogatoire de Jan Helmut, un ami d'enfance de Tomasz, recruté par la Royal Air Force en janvier 1940. En voici le compte-rendu.

Agent Bishop :

Monsieur Helmut, que pouvez-vous nous dire sur Karol Tomasz ?

Jan Helmut :
Karol ? Vous faites une erreur en ne l'acceptant pas dans vos rangs ! C'est le meilleur pilote que j'ai connu !

Agent Bishop :
Ca, ce n'est pas à vous de le déterminer. Vous êtes son ami d'enfance, n'est-ce pas ? Comment vous êtes vous connus ?

Jan Helmut :
Nous étions voisins. Ses parents habitaient à deux pâtées de maison. Il s'agissait de gens bien, vous savez. Respectables et bien élevés. Karol était un peu leur fierté.

Agent Bishop :
Plus de détails, Mister Helmut, plus de détails... Racontez-moi tout.

Jan Helmut :
Si vous voulez... Karol a deux ans de plus que moi. Nous nous sommes réellement rapprochés lorsque ma mère venait voir la sienne pour faire repriser mes vêtements. Ils ne possédaient pas grand chose, pour une famille de banquier, mais ils vivaient bien. Karol et sa soeur étaient choyés. Il prenait très à cœur son rôle de frère aîné ! Il lui arrivait fréquemment d'aider sa mère à s'occuper de la petite, Anna. On a grandi dans notre quartier, comme si nous étions en terrain conquis. Il y avait une petite bande, on l'appelait le gang des verrues, enfin c'est Karol qui a trouvé ce nom parce qu'il trouvait que le chef ressemblait à une verrue. Bref, pendant un petit temps, ils nous ont laissé tranquilles. Et puis ils ont commencé à venir chercher des noises pour une histoire de billes. Karol ne s'est pas laissé faire, nous nous sommes battus contre ces gars, mais ils étaient plus nombreux. Alors au bout d'un moment, on s'est fait dépouiller de nos billes, vous pensez bien ! Mais Karol, lui, il n'a pas lâché prise, le lendemain, il est revenu à la charge... encore et encore les jours suivants. Jusqu'au jour où, surement par pitié ou admiration, la bande a fini par nous intégrer et nous rendre nos billes. La Verrue était impressionnée !

Agent Bishop :
Hum... cette bande était-elle vouée à devenir un groupe fanatique ?

Jan Helmut :
Fanatique ? Bien sûr que non ! Nous étions tous devenus amis ! Nous n'avons commis aucun larcin ni aucune agression ! Karol s'en serait dissocié aussi sec ! Quel genre de fanatisme vous attendriez ?

Agent Bishop :
Le national socialisme par exemple.

(Grand silence)

Jan Helmut :
Vous blaguez ?

Agent Bishop :
Pas le moins du monde. Pilote polonais, qui cherche à intégrer la Royal Air Force, après avoir fait un séjour nébuleux en Roumanie puis en France... qui revient sur sa décision de ne pas intégrer nos forces... six mois plus tard. Nous avons nos sources. Stefan Heckert, ce nom vous dit-il quelque chose ?

Jan Helmut :
Oui bien sûr, c'était lui la Verrue ! Mais je ne vois pas le rapport !

Agent Bishop :
Nous l'avons arrêté alors qu'il tentait de communiquer avec Berlin sur les positions de nos bases aériennes. Il était membre d'une branche de la Gestapo et espion au sein de notre division communication.

Jan Helmut :
Ce n'est pas possible ! Stefan n'aurait jamais...

Agent Bishop :
Collaboré avec l'ennemi ? La preuve que si. Cessez donc d'être naïf. Ce n'est pas le premier polonais qui tente de nous infiltrer. Mais, bref, revenons-en à ce qui nous intéresse. Je vous le répète, donc, votre groupe a-t-il eu une dérive et une orientation fanatique ?

Jan Helmut :
Non ! Bien évidemment que non ! Karol hait les nazis ! Tout comme il méprise les communistes ! C'est un soldat fidèle et droit ! Un pur patriote ! Mais il n'est pas un nationaliste ! Il aime son pays ! Il a toute sa famille qui est restée là-bas ! Vous croyez vraiment qu'il irait jusqu'à les trahir et salir son nom ? Son histoire ?

Agent Bishop :
Il ne serait pas le premier...

Jan Helmut :
Arrêtez vos conneries ! Vous ne le connaissez même pas ! Il est loyal et intègre. Notre bande n'était qu'une bande de quartier, on s'amusait, on se serrait les coudes. Karol a aidé Stefan à séduire une fille, il faut dire que lui, il les attirait toutes. Mais ça s'arrêtait là. Il n'y avait ni religion, ni idéologie quelconque ! Et puis, quand la bande s'est séparée, Karol était encore jeune !

Agent Bishop :
Quel âge ?

Jan Helmut :
Je n'en sais rien moi... 16... 17 ans...

Agent Bishop :
Pourquoi la bande s'est-elle séparée ?

Jan Helmut :
Parce que nos voies se sont dissociées. Stefan et les autres ont fait des études, l'un pour être ingénieur, les autres pour faire des professions manuelles ou agricoles. Karol lui était destiné, par ses parents, à devenir un banquier. Il a donc fait des études d'économie tandis que moi, assez jeune, dès que j'ai pu, je me suis engagé dans l'armée.

Agent Bishop :
Si selon vous, Karol est déterminé, pourquoi n'a-t-il pas accepté notre proposition lorsque nous l'avons formulée ?

Jan Helmut :
Honnêtement, je pense que c'est parce qu'il refusait de ne pas pouvoir se battre en France. Il ne me l'a jamais dit clairement, mais il m'a fait comprendre qu'il ne partirait pas. C'est un battant, un jusqu'au boutiste. Je vous l'ai dit tout à l'heure, il n'abandonne pas, il a une forte personnalité. Vous pouvez compter sur lui pour ne pas abandonner le champ de bataille. Il mourra aux commandes de son avion !

Agent Bishop :
Vraiment ?

Jan Helmut :
Oui ! Je ne compte même plus le nombre de fois où il nous a sauvé la vie. Sous ses ordres, nous avons eu des blessés, légers mais aucun mort. Il veille sur ses hommes comme s'il s'agissait de sa famille. Et puis attendez un peu de le voir en chasse. Il ne rate pas ses cibles et il est intouchable. Dans les airs, c'est un dieu vivant. C'est notre Kobra !

Agent Bishop :
Nous verrons bien...

---

- Karol ! Je vous en prie, asseyez-vous. Vous permettez que je vous appelle Karol.

Le sus-nommé posa son regard sur l'officier anglais avec qui il allait une nouvelle fois devoir s'entretenir. Il fronça ses sourcils épais et répondit, froidement et sûr de lui :

- Capitaine Tomasz. Nous n'avons pas taillé les luths ensemble.

Son interlocuteur fut surpris par autant d'aplomb. Pour lui, une douche froide aurait été meilleure. Il s'assit derrière son bureau tandis que Karol, lui, resta debout. Il portait son uniforme polonais, avec une attitude irréprochable et exemplaire ! Pas un faux pli, pas une imperfection. Il pouvait remercier Victoria pour cela. Et il le ferait, probablement... plus tard. Pour l'heure, il était impressionné, dans le mauvais sens, par la façon dont les choses s'enchaînaient dans cette administration bureaucrate... Comment les anglais pouvaient encore être sur la carte avec autant de paperasse et de formalités ?

- Y'a-t-il un problème, Capitaine ?

Karol sentait qu'il avait vexé l'égo de cet officier un peu trop pompeux et amical. Ici, on le considérait comme un espion, il n'allait pas non plus faire comme si de rien n'était ! Cette situation l'agaçait au plus haut point. Il répliqua :

- Sauf votre respect, Lieutenant, il y a un véritable problème. Il se surnomme la guerre et il fait rage dehors, pendant que nous perdons encore une fois notre temps ici !

- S'assurer que vous êtes fiable n'est pas une perte de temps mon ami.

- J'ai été interrogé, fouillé, vous épluchez chaque détail de ma vie, vous me convoquez pour me poser cent fois les mêmes questions... qu'est-ce vous voulez de plus ?

Patient l'officier anglais s'enfonça dans son fauteuil et reprit, méthodique :

- Comprenez bien Capitaine, que nous devons être vigilants sur les espions œuvrant pour Berlin dans nos rangs.

Karol souffla alors fortement d'exaspération et s'énerva :

- Qu'est-ce qu'il vous faut comme preuve, à la fin ? Vous m'observez, vous savez que je suis à la recherche d'informations concernant ma famille ! Vous avez vu mes états de service ! Je vous ai tout dit ! Tout ce que vous vouliez savoir ! Et pendant ce temps là, je suis cantonné ici, au sol, sans pouvoir me battre !

- Justement, pouvoir vouloir à tout prix vous battre ?

- C'est ma vie ! Vous vous levez le matin pour poser vos fesses dans ce fauteuil ! Moi je me lève pour me battre, parce que c'est dans mon sang !

- Ca suffit Capitaine ! Je ne tolèrerai plus aucun manque de respect de votre part.

Karol haussa les épaules et lâcha, amer :

- Je sais, je sais ! J'ai compris !

- Vous serez dorénavant placé sous l'autorité de Samuel Anderson, qui est un instructeur de renom. Il déterminera si vous avez fait vos preuves. Rompez.

Le Lieutenant l'invita alors à sortir du bureau, le visage fermé. Karol quitta la pièce, les traits tirés par la colère. Victoria se trouvait en face de lui, comme en attente d'un compte-rendu positif de sa part. Mais à voir les expressions des deux officiers, elle savait instinctivement que ça ne s'était pas bien passé. Karol passa à côté d'elle sans desserrer les dents. On sentait toute la colère en lui. Alors qu'elle le suivait dans les couloirs de la base :

- J'en ai ma claque ! Ras le bol de devoir me justifier devant des petits cons prétentieux assis derrière un bureau alors que le monde s'écroule ! La guerre sera finie que je n'aurais même pas pu décoller ! Qu'ils aillent au diable, tous autant qu'ils sont !

Il ne lui laissa pas le temps de répondre. Il entra dans sa cabine et ferma violemment la porte dans un claquement, laissant Victoria seule face au pan d'acier grisâtre.

---

Rapport de recrutement

Nous accusons réception ce jour de la candidature du Capitaine Karol Tomasz pour intégrer la Royal Air Force.

Ses états de service ont fait forte impression. Le niveau de pilotage est au delà de la maîtrise. Officiellement, il a abattu une dizaine d'appareils depuis ses débuts dans l'armée polonaise, sans jamais être touché.

Sa carrière a commencé le 15 octobre 1928, date à laquelle il a quitté la Faculté de Sciences Économiques de Lublin pour intégrer contre toute attente, l'école des cadets officiers de la force aérienne de Deblin.

Il a effectué un entrainement irréprochable pendant 3 années consécutives avant de recevoir officiellement, le 15 janvier 1933, son statut de pilote au sein du premier régiment polonais aérien, affecté à Varsovie.

Il a gravi les échelons de façon très fulgurante, ce qui démontre que nous avons là un soldat avec un fort potentiel. Durant la lutte armée de la Pologne contre les invasions bolchéviques de Russie, il a abattu pas moins de six Polikarpov R.5 sans endommager son appareil.

Ces exploits lui ont permis d'occuper le grade de Capitaine, en dépit des nombreuses insultes antisémites qu'il a reçu, notamment de la part de certains ses coéquipiers.

Les entretiens que nous avons eu avec lui, ont démontré un fort tempérament, de la détermination et aussi une forme d'indiscipline qu'il conviendra de canaliser. En effet, le 17 août 1936, il est transféré par l'état major polonais dans une école d'instruction pour le pilotage à Deblin à la suite de l'agression d'un autre pilote, qui espionnait pour le compte de l'Allemagne et qu'il a surpris sur le fait.

Il a œuvré en tant qu'instructeur jusqu'au début de la guerre où il a été appelé pour défendre son pays. La Pologne, pour les raisons que nous connaissons a du capituler et l'escadron de Tomasz a été envoyé en Roumanie. Il apparait d'après les témoignages des autres pilotes polonais interrogés que cette "mission", destinée officiellement à récupérer de nouveaux avions plus puissants, a été un prétexte pour les éloigner du pays.

Afin d'éviter le piège à ses hommes et une capture par les Allemands, Karol Tomasz a entrainé ses congénères jusqu'en France pour continuer la lutte. Durant le voyage, il a piégé deux avions nazis et fait sauter un pont afin de laisser leur convoi s'échapper.

Lors de son arrivée à Paris, le 25 novembre 1939, il s'est engagé, avec le reste de son escadron dans le combat aérien au côté des forces françaises. Mais très vite la débâcle apparut sur le front, concentré sur la ligne Maginot. Il a été le seul membre de son groupe à refuser notre offre d'intégrer l'escadrille 303, en janvier 1940.

De cette période jusqu'à la capitulation de la France en juin 1940, nous n'avons aucune information officielle. Il aurait cependant abattu trois avions allemands, selon ses dires. L'intégration de la Royal Air Force nécessite une enquête préalable sur cet individu, qui s'il ne démérite pas par ses actions, est marqué par une importante zone d'ombre et un changement soudain d'avis concernant l'offre que nous lui avons faite précédemment.

Sa maîtrise de l'anglais n'est pas parfaite mais cela reste compréhensible, suffisamment pour faire avancer les enquêtes internes. Le suivi du dossier est effectué par Victoria Irvin, responsable de son recrutement et qui par la même occasion est également un de ses principaux soutiens.

---

Rapport disciplinaire

Karol Tomasz a été reçu aujourd'hui suite à la demande de son instructeur, Samuel Anderson pour insubordination. En des termes peu élogieux, le Capitaine Tomasz a comparé Anderson à un "petit enfoiré américain prétentieux qui cherche à péter plus haut que son cul", pour reprendre ses propos.

Ce n'est pas la première fois que nous avons affaire à Tomasz pour de l'insubordination envers ses supérieurs. Cet homme semble incapable de se contrôler et d'accepter l'autorité. Nous avons donc pris la décision de le mettre à pied pour une semaine.

Comme l'a précisé l'instructeur Anderson lors de notre entrevue : "Tomasz est un excellent pilote, doté d'un talent inné. Mais le talent ne fait pas tout. C'est une tête brûlée, qui s'estime au dessus des règles. Il n'est pas gérable et pourrait même, sans changement d'attitude, être préjudiciable."

Son cas est sensible. Les rapports le concernant en font un pilote émérite et engagé. Si sa loyauté n'a pas encore été pleinement confirmée par nos enquêtes, Victoria Irvin s'en est portée garante, ainsi que d'autres officiers. Il bénéficie de surcroît d'une importante admiration de ses anciens coéquipiers polonais. Sa mise à pied a donc été effectuée dans le plus grand secret pour ne pas éveiller les tensions plus que nécessaire.

Il semble qu'il existe entre Anderson et lui, une importante rivalité, liée au fait que Tomasz estime n'avoir plus rien à apprendre de quiconque. Il conviendra de veiller à ce qu'ils n'en viennent pas aux mains...

---

Interrogatoire de Karol Tomasz

Agent Flaherty :
Capitaine Tomasz, les rapports indiquent que vous avez été suspendu de votre poste de pilote à Varsovie pour être envoyé à Deblin, dans une école d'instruction, à la suite d'une agression.

Karol Tomasz :
Oui et alors ?

Agent Flaherty :
Pour quelle raison ?

Karol Tomasz :
Parce que je suis un pauvre ivrogne qui frappe sur les autres, je suis sûr que c'est ça qui se dit dans votre "rapport" ! N'est-ce pas ?

Agent Flaherty :
Capitaine, je ne suis pas là pour plaisanter. Si vous ne voulez pas répondre à mes questions, la porte de sortie est derrière vous.

Karol Tomasz :
Ca va, ça va ! Ils m'ont viré parce que j'ai éclaté la tête d'un boche qui était là pour nous espionner. Ca n'a pas plu à l'état major de retrouver ce type avec les lèvres explosées et trois côtes cassées. Ce n'est pas de ma faute si les soldats allemands se cassent comme de la porcelaine dès qu'on les bouscule un peu !

Agent Flaherty :
Je ne comprends pas... pourquoi vous muter ailleurs ?

Karol Tomasz :
Vous ne comprenez pas parce que vous êtes un britannique. La majorité de l'état major était bienveillant vis à vis de l'Allemagne, qu'ils voyaient comme un rempart contre les soviétiques. Que moi, un sale juif comme ils m'appelaient, alors que je ne suis même pas juif moi-même, j'aille fracasser un allemand, ça faisait tâche. Alors ils m'ont éloigné, pour préserver leur "diplomatie".

Agent Flaherty :
Ce n'est pas logique.

Karol Tomasz :
Oh si, ça l'est... en Pologne, les juifs étaient considérés comme des animaux. Être enfant de juifs suffisait à vous catégoriser... J'en ai entendu des insultes... elles ont davantage plu que les bombes !

Agent Flaherty :
Si vous le dites... Le rapport indique également que vous avez créé une sorte de clan autour de vous...

Karol Tomasz :
Ce n'est pas un clan, c'est une équipe !

Agent Flaherty :
Des hommes qui vous suivent tel un gourou et vous défendent bec et ongles... ça s'appelle un clan.

Karol Tomasz :
Fermez-la ! Ce sont des hommes, que j'ai eu l'honneur de former et qui ont été floués par l'état major ! Vous ne savez pas de quoi vous parlez ! Je ne sais pas ce qu'il est advenu de ma famille, ni si je la reverrais un jour ! C'est pareil pour eux ! Ces hommes sont devenus ma famille ! Je les ai laissé vous rejoindre lorsque vous leur avez demandé, sans sourciller, je les ai même poussés à y aller. Vous connaissez beaucoup de gourous qui agissent ainsi ?

Agent Flaherty :
Pourquoi ne pas avoir accepté ? La RAF n'était pas assez bien pour vous ?

Karol Tomasz :
Vous me fatiguez. Je n'abandonne jamais. Je me bats tant qu'il y a de l'espoir !

Agent Flaherty :
Mais vous avez fui vers la Roumanie, puis vers la France, puis ici...

Karol Tomasz :
Je ne suis pas suicidaire ! J'ai fait ce qui était le plus intelligent pour le groupe et pour moi-même. Il y a quelques semaines, l'armée française existait encore et peut-être d'ailleurs que si vous autres, les britanniques, vous vous étiez bougé les fesses, la France serait toujours libre !

Agent Flaherty :
Vous dépassez les limites !

Karol Tomasz :
Non, vous les dépassez ! Vous cherchez à me piéger, à m'exclure mais je ne vais pas me laisser faire, ça je peux vous l'assurer ! Ce cirque est terminé. Convoquez moi si vous avez des questions originales à me poser !

Agent Flaherty :
Je vous déconseille de sortir.

Karol Tomasz :
Sinon quoi ? Vous écrirez un rapport. Faites donc. De toute façon, vous ne savez faire que ça.

---

Dossier médical de Karol Tomasz

Nom : Tomasz
Prénom : Karol
Né le 3 août 1908 à Oslanzka (Pologne)

Sexe : Masculin
Situation maritale : Célibataire
Enfant(s) : Aucun

Taille : 185 cm
Poids : 80 kg

Couleur des yeux : Bleus
Couleur des cheveux : Châtains

Informations complémentaires : ORIGINES JUIVES

J'ai reçu ce jour Monsieur Tomasz pour sa visite médicale de contrôle. L'examen physique n'a révélé aucune anomalie.

Pouls : 70 battements/minute
Tension artérielle : 12/7

Le patient ne présente aucune anémie ou carence.

Les résultats aux tests auditifs et visuels sont excellents. Aucun trouble moteur.

Le sommeil du patient est décrit comme léger par celui-ci, probablement lié à un résidu de traumatisme découlant de la guerre.

Les tests comportementaux révèlent une forte personnalité, saine.

La dentition est impeccable.

L'examen de palpation n'a démontré aucune anomalie quelconque.

Le sujet est en bonne santé, apte au combat et au poste de pilote.

---

Interrogatoire de Karol Tomasz au sujet de ses relations

Agent Harmann :
Capitaine Tomasz, quelles relations entretenez-vous avec Vivian Avery ?

Karol Tomasz :
En quoi ça vous regarde ?

Agent Harmann :
Nous nous intéressons de près à vos différentes escapades dans Londres.

Karol Tomasz :
Vous n'avez vraiment que ça à faire !

Agent Harmann :
Vous êtes toujours sous surveillance. Répondez à ma question : avez-vous une liaison avec Madame Avery ?

Karol Tomasz :
Oui, elle et moi nous côtoyons. Mais je ne vois pas où est le problème.

Agent Harmann :
Nos agents de terrain nous ont rapporté que vous étiez parti en exploration de Londres. Dans quel but ?

Karol Tomasz :
C'est ça qui vous inquiète ? Nous n'explorons pas Londres pour des missions de reconnaissances ennemies ! C'est une histoire plus banale !

Agent Harmann :
Racontez-la quand même...

(Soupirs exaspérés)

Karol Tomasz :
Ca remonte en 34, en Pologne. Vivian avait fait le déplacement pour photographier Varsovie. J'étais pilote à ce moment là et un jour, je l'ai entendue négocier avec un autre pilote pour avoir une vision aérienne de la ville. Personne n'acceptait de l'aider et c'est ce qui m'a poussé à le faire.

Agent Harmann :

Pourquoi donc ?

Karol Tomasz :
Pour emmerder l'état major en premier lieu. Et puis aussi parce que Vivian est un joli brin de fille !

Agent Harmann :
Vous avez donc une liaison !

Karol Tomasz :
Non. Nous avons eu une liaison, qui n'a duré qu'une nuit. Après qu'elle ait eu ce qu'elle était venue chercher, nous nous sommes laissés aller à une nuit d'ivresse. Et puis le lendemain, elle est revenu ici, à Londre pour continuer son travail.

Agent Harmann :
Je ne comprends toujours pas le rapport avec votre exploration de Londres !

Karol Tomasz :
Elle me rend la pareille ! Je lui ai montré tout Varvosie, elle me montre tout Londres. Big Ben est impressionnante d'ailleurs, je dois bien l'admettre.

Agent Harmann :
Et c'est tout ?

Karol Tomasz :
Ben oui... je vous avais dit que c'était une histoire banale !

Agent Harmann :
Vous semblez avoir une fâcheuse tendance à entretenir des relations ambiguës avec celles qui vous soutiennent... Le Caporal Irvin par exemple.

Karol Tomasz :
Il n'y a rien entre Vicky... Victoria et moi ! Elle m'aide plus que personne d'autre ici !

Agent Harmann :
Un de nos hommes vous a surpris l'autre jour en train de la lorgner, Capitaine...

Karol Tomasz :
Décidément, vous les anglais, vous devriez arrêter de boire pendant le service, c'est un problème ! Vous avez fini ?

Agent Harmann :
Pour le moment oui, mais je vous garde à l'oeil...

Karol Tomasz :

Ouais, ouais... vous fatiguez pas, je sais.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

   
Keep silent and fight !
- J'ai une nouvelle formalité à vous...
- Dégage !




Dernière édition par Karol Tomasz le Sam 10 Oct - 17:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James Alistair
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 327
☎Avatar & crédits : Perso & Tumblr
☎Age du perso : 30 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: A caser, selon mes soeurs
☎Politiquement vôtre: Travailliste
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Karol Tomasz - Il est libre Max ! Jeu 8 Oct - 22:46

Vu que je laisse ta future copine ma co-admin te valider, je viens quand même te souhaiter la bienvenue heart

Depuis le temps que tu me parles de ta fiche que tu as retravaillé à l'infini, j'ai tellement hâte de lire ça *.*

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
I've lost a lot a in this game. Another everyday face with no name, I'm not selling misery, so would you stay around with me. I know that you are afraid, the traces of war linger on my face but I'm not selling misery, maybe some day I'll feel home again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 532
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Karol Tomasz - Il est libre Max ! Jeu 8 Oct - 23:21

James Alistair a écrit:
Vu que je laisse ta future copine ma co-admin te valider, je viens quand même te souhaiter la bienvenue heart

Comme c'est aimable green

BIENVENUE A TOI beau gosse perv au risque de me répéter le premier gif de ta fiche est totalement déloyal bed j'ai hâte de lire (et de valider) ta fiche ** ** ** et je parle même pas du début de nos RPs What a Face

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Karol Tomasz
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 190
☎Avatar & crédits : Swan
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Une certaine Victoria suscite en moi la fascination...
☎Politiquement vôtre: Politiquement incorrect et je t'emmerde. Peu importe les idées, on ne renonce pas à son pays et à ses engagements.
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Karol Tomasz - Il est libre Max ! Jeu 8 Oct - 23:38

Faites-vous plaisir ! Sautez-moi dessus !

Fiche terminée ! What a Face

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

   
Keep silent and fight !
- J'ai une nouvelle formalité à vous...
- Dégage !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria Irvin
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 532
☎Avatar & crédits : Laura Spencer by me
☎Age du perso : 24 ans
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Fiancée par défaut, mais attirée par un certain as polonais
☎Politiquement vôtre: La politique, c'est de famille
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Karol Tomasz - Il est libre Max ! Ven 9 Oct - 8:51

Bravo, tu es validé-e
Bienvenue à Londres


 
On dit pas "Madame Irwin" on dit Caporal, non mais boude mon grade est pas là pour décorer, rien que pour ça je te valide pas.

Et il y a ça aussi "Il est important de noter que tous les membres de la famille sont de confession juive et pratiquants"


*joue avec sa vie*

On en avait déjà parlé hier soir, tu as fais les modifs, donc c'est tout bon mon cher, nous allons pouvoir commencer nos RPs sous peu What a Face . Je te demanderai juste de modifier les 2 points que j'ai mentionné au dessus (et de finir de remplir ton profil) et ça sera parfait **. Du coup je t'ajoute ta couleur, et je bouge ta fiche de partie What a Face

Vivement qu'on mette nos complots en application mouhahaha. Premier inscrit, première fiche validée bravo à toi yell spirit cheer


Te voilà officiellement parmi nous! Tu peux donc commencer par aller réserver ton avatar. Une fois cela fait, rends-toi dans la section mon passeport où tu pourras ouvrir tes liens ainsi que tes RPs. Tu y trouveras des codages (liens, fiche de RP, gestion de RP) déjà tout fait si tu ne sais pas trop où chercher, et ensuite, commencer à écrire. Dans cette partie, à partir de 100 messages, tu pourras aussi demander un logement, elle est pas chouette la vie?

Mais attend, ce n'est pas tout! Tu peux également pointer le bout de ton nez dans le flood et venir partager tes connaissances sur la Grande-Bretagne, le Royaume Uni et Londres pendant le conflit, on aime toujours apprendre des nouveautés c'est cool!

Il ne me reste plus qu'à te souhaiter un bon jeu, bienvenue à Londres!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


'Careless talk costs more than life'
"Was it a marriage made in heaven ? Was it a gift from god above ? Do you belive the things you told me or was it simply careless love ? You told me once when we were dreaming through life together we would walk. Those words of love seemed said in star light but now it seems like careless talk."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://visagedupasse.tumblr.com/
avatar
Karol Tomasz
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 190
☎Avatar & crédits : Swan
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Une certaine Victoria suscite en moi la fascination...
☎Politiquement vôtre: Politiquement incorrect et je t'emmerde. Peu importe les idées, on ne renonce pas à son pays et à ses engagements.
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Karol Tomasz - Il est libre Max ! Ven 9 Oct - 18:16

Corrections apportées.

Citation :
Il est important de noter que tous la famille Tomasz est d'origine juive, mais que Karol ne l'est pas, malgré les différents raccourcis que les gens ont pu prendre sur son compte.

Et j'ai remplacé ce vilain Madame par Caporal. ^^

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

   
Keep silent and fight !
- J'ai une nouvelle formalité à vous...
- Dégage !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maud Wallace
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 84
☎Avatar & crédits : Maquizz
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Il se cache derrière une retenue toute victorienne mais trois trésors y ont gravé leur nom de façon indélébile, Victoria, Winifred et George.
☎Politiquement vôtre: Le parti conservateur, what else ?
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: Karol Tomasz - Il est libre Max ! Ven 23 Oct - 19:16

Salut cousin dans la vraie vie et futur gendre sur le fofo ! green

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue avec ton nouveau perso politiquement incorrect ! green

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Femme de devoir
Ask not what your country can do for you
Ask what you can do for your country...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
is my name and only mine
Informations
Passeport

MessageSujet: Re: Karol Tomasz - Il est libre Max !

Revenir en haut Aller en bas
 
Karol Tomasz - Il est libre Max !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep Calm and Carry On ::  :: Can I see your ID ? :: Congratulations-
Sauter vers: