AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Mrs Mathewsen
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 40
☎Avatar & crédits : MaquizZ
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour:
☎Politiquement vôtre:
☎En Pagaille:

MessageSujet: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel} Sam 18 Juin - 11:56

Noël du futur



/!\ Attention : ce futur est bien sûr tout droit sorti de l'imagination de ses créatrices. On renonce un peu à l'historique pour cette mini-intrigue.

En ce soir de veille 1940, certains n'ont pas le goût de la fête. De son côté, Axel Stevenson est de garde avec quelques camarades, laissant aux militaires père de famille de retourner chez eux. Pour les célibataires, on a donné deux bouteilles de gin, un peu de nourriture et les garçons s'occupent en jouant aux fléchettes ou aux cartes. Dans un fauteuil un peu usé, Axel somnole. Quant à Susan Plumer, elle rentre déjà chez elle après un petit dîner avec sa soeur et son époux. Elle n'a pas le coeur à faire la fête et préfère rentrer se coucher. Tous deux s'endorment chacun de leur côté quand ils sentirent un courant d'air, un drôle de bruit, puis l'impression d'une chute. Pour un autre univers ? Oh si peu ...

Noël 1946. La Grande-Bretagne a lutté jusqu'au bout de ses ressources, mais après des années d'épuisement, de rationnement et de seule face à l'Europe entière, elle a fini par capituler. Si une reddition fut signée au mois de septembre, il reste maintenant le traité de Londres à signer. Tout comme le traité de Versailles à l'époque fut humiliant pour les allemands, le traité de Londres le sera pour les Alliés, en particulier pour la Grande-Bretagne, qui pourrait payer cher sa résistance au Troisième Reich qui s'étend sur l'Europe ! Un traité négocié sans grand succès où Susan Plumer a participé. Mais si la député n'a pas pu faire appliquer ses idées d'un traité plus juste, elle avait un autre plan bien plus grand … En effet, depuis la défaite britannique, des réseaux de résistance se sont crées et ont recruté miss Plumer, ainsi que bon nombre de militaires, comme Axel Stevenson. Ensemble, ils ont monté un attentat contre les dirigeants du Reich venus à Londres comme des souverains, dorment à Buckingham Palace et se rendent à Westminster ce début de soirée de Noël pour faire signer ce traité affligeant.

Mais les Susan et Axel du futur sont bloqués pour s'y rendre, leurs complices sont déjà en place : bon nombre de gardes mais aussi le Clement Attlee, Lord Président du Conseil, travailliste comme Susan et chef de cette action spectaculaire. Techniquement, Mrs Plumer devait entrer avec Axel, qui officie en tant que garde de la députée, et lorsqu'elle dirait une phrase clé, la table devait exploser au nez des nazis, les gardes devaient tuer les soldats allemands présents et Attlee devait placer le roi devant un micro à la radio où celui-ci dirait que les britanniques lutteraient à mort. Du moins dans le plan initial, mais sans Susan …


Sauf que voici Susan Plumer et Axel Stevenson propulser dans ce futur désastreux au soir du réveillon, par un froid glacial car les fenêtres du palais furent soufflées par une bombe tombée dans le jardin en 1940 et peu réparée. Il est temps d'agir … Hé oui, contrairement au conte, ici les joueurs sont actifs et visibles ! Susan, Axel, votre mission si vous l'acceptez, est de réussir cet attentat avec brio. Petite difficulté : Attlee a un chat dans la gorge, difficile de comprendre ce qu'il dit tant il tousse. Joyeux Noël !


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Susan Plumer
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 189
☎Avatar & crédits : Eva Green - by Maquizz
☎Age du perso : 36 hivers
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Divorcée, et c'est tant mieux !
☎Politiquement vôtre: Députée travailliste
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel} Dim 14 Aoû - 15:32

Noël du Futur
The darkest day, if you live till tomorrow, will have passed away


D'ordinaire, à cette époque de l'année, la préférée de Susan, la ville retentissait de voix enfantines chantant des cantiques. Mais en ce mois de décembre 1940, il ne restait plus guère d'enfants à Londres. La capitale anglaise était plus triste que jamais, sous son fin manteau de flocons à moitié fondus. Les sacs de sable qui s'entassaient devant les bâtiments, les gens, tête baissée, qui marchaient sans lever les yeux, jamais,… La guerre était bien là, même si elle se cachait.
La députée travailliste marchait d'un pas vif, en tenant bien serrés autour d'elle les pans de son long manteau. Son beau-frère avait offert de la raccompagner, mais elle avait décliné l'offre. Elle n'avait pas envie de faire la fête, encore moins de devoir faire la conversation. Non qu'elle ne s'entendît pas avec le mari de sa sœur, qu'elle considérait au contraire comme l'un de ses plus proches amis. Après tout, n'était-ce pas lui qui l'avait introduite à la vie londonienne ? Non, simplement elle n'avait parfois plus le courage de faire semblant.
Faire semblant d'être heureuse, de résister, de tenir le coup, elle avait donné, merci bien. Après son divorce, elle n'avait laissé voir à personne la faille béante qui s'était ouverte en elle, non, elle avait continué son petit bonhomme de chemin. Était devenue députée, était sortie de l'ombre de cet homme qu'elle avait aimé pendant des années. Elle était à nouveau l'une des grandes figures de la capitale, mécène, organisatrice d’événements caritatifs, mondaine, toujours occupée à défendre une cause quelconque. Et depuis le début de la guerre, pas un jour elle n'avait faibli. Pas même cette fois, dans l'East End, cette fois où les bombes s'étaient abattues devant elle - ou peu s'en était fallu.
Mais ce soir, elle n'avait pas le cœur à la célébration. Elle était fatiguée. Il lui semblait que le poids du monde lui était tombé sur les épaules - ou au moins le poids de tous les dossiers qu'elle avait traités. Elle avait quitté, presque comme une voleuse, le petit souper entre amis que son aînée avait organisé à l'occasion de son retour des Amériques. Elle penserait demain, peut-être, à s'en excuser…

Une fois arrivée chez elle, sans plus de formalités, la brune se déshabilla, se glissa dans les draps et posa sa tête sur l'oreiller. Juste avant de fermer les yeux, elle sentit une larme rouler sur sa joue. L'épuisement, sans doute… Demain, ça irait mieux. Demain était un autre jour, et qui savait ? Peut-être un jour meilleur.
Une brise rafraîchissante sentant le sapin, à la provenance inconnue, caressa son visage aux yeux enfin fermés. Puis, quelque part dans la maison, une porte se referma. Trop fatiguée pour être inquiète, elle se dit que c'était sans doute dû à un courant d'air. S'abandonnant au sommeil, elle se sentit tomber. Pas comme cela arrive parfois, suite à une respiration trop profonde, non. Comme si elle tombait vraiment.

Soudainement réveillée, Susan prend une grande inspiration. Puis se plie en deux sous la violence de l'air froid qui vient d'entrer dans ses poumons. Holy crap, qu'est-ce que… ?!! Qu'est-ce qu'elle fait à Westminster ? Et, bon sang de bonsoir, qu'est-ce qu'elle y fait dans cette tenue ?! Une hideuse robe gris souris, qu'Isidore Hood n'approuverait pas s'il était en danger de mort, une veste noire vieillie d'avoir été trop mise et un réticule hideux en… nooon, du velours côtelé ?
Elle aimerait se croire dans un rêve, mais c'est impossible. Tout semble bien trop réel, jusqu'à ce jeune homme à côté d'elle, qui semble un peu déboussolé, lui aussi. Et cette symphonie de Wagner qui résonne contre les murs de pierre, et ces morceaux de verre brisé qui jonchent le sol, tout cela est trop vrai.

Excusez-moi, Monsieur… ?

Sa voix, même, est différente de l'ordinaire. Plus grave, plus fatiguée, plus âgée. Comme si elle avait connu bien des épreuves, bien des tourments qui ont épargné l'autre Susan, celle qui dort paisiblement.
Des bruits de pas retentissent non loin. Un sentiment d'urgence la saisit, elle ne sait pas trop pourquoi. C'est un rêve, après tout, et même s'il est plus étrange que tout ceux qu'elle a déjà faits, elle décide de suivre son instinct tout de même. Se tournant vers son compagnon, elle relance, d'une voix plus pressante :

Monsieur ? Je crois qu'il vaudrait mieux ne pas rester ici…

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Those who stand for nothing fall for anything
You have enemies ? Good, that means you stood up for something

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://captainclioposts.tumblr.com/
avatar
Axel Stevenson
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 71
☎Avatar & crédits : Liam Hemsworth. Blondie pour l'avatar et Wiise pour la signature
☎Age du perso : 27 ans
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: célibataire, n'a pas le temps pour une histoire d'amour...
☎Politiquement vôtre: Neutre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel} Sam 20 Aoû - 19:45


Mini-intrigue
Axel & Susan




Ce soir-là, Axel était de garde à la caserne avec d'autres gars de son unité. Il n'avait franchement pas envie de rire ou faire quoi que ce soit de comique en ce moment, ce qui se passait depuis le début de cette guerre, était franchement déprimant alors forcément, le lieutenant avait le moral dans les chaussettes... Enfin, bref. Le jeune homme avait décidé de s'asseoir confortablement dans son fauteuil et s'était même endormi, tellement il était bien... Cette journée avait été très éprouvante pour l'officier. Il n'entendait plus rien, juste quelque petits chuchotements et encore... Le lieutenant était profondément endormi lorsque soudain, il sentit quelque chose d'anormal. Paniqué, il se leva en catastrophe et vit que le fauteuil, sur lequel il était, il n'y a même pas cinq minutes, était en train de tomber dans le vide. Où était-ce lui qui perdait la tête ? Étrange... Tout autour de lui tournait, comme si on l'avait drogué ou que sais-je encore. Le jeune homme n'en savait rien et il tenait fermement le bout du fauteuil pour ne pas tomber... Mais qu'est-ce que... Il se passait quoi, au juste, là ? Le militaire ne comprenait pas pourquoi ni comment il s'était retrouvé dans un endroit qu'il ne connaissait pas. L'Anglais n'y avait jamais mis les pieds, jusqu'à maintenant du moins... Ce n'était pas possible ! Il se trouvait encore à la caserne, il y a cinq minutes et le voilà qu'il se retrouvait dans cet endroit inconnu et poussiéreux. Axel, était-il en train de devenir fou ? Il était probablement en train de rêver, oui certainement. Mais pourtant, tout ceci semblait bien réel. Normalement, en ce jour de veille de noël, il devait entendre des cris joyeux d'enfants et d'adultes ainsi que des chansons qui font retomber en enfance. Mais non, rien, le vide total. Et en même temps, c'était compréhensif, puisque c'était la guerre et que de coup, les gens n'osaient plus sortir de chez eux. Ce qui était logique.

Puis, il entendit une voix de femme qui avait surgi de nulle part, enfin pas tout à fait. Elle se trouvait juste à côté du lieutenant et l'officier avait sursauté. Il ne s'attendait pas à voir quelqu'un ici également. Alors comme ça, cette charmante jeune femme avait, elle, aussi, atterri ici sans savoir le pourquoi du comment ? Visiblement... Cependant, une chose était sur, c'est que les jeunes gens, étaient dans une chambre relativement belle et portaient des tenues classe. Ouais d'accord, le lieutenant avait bu, mais tout de même ! Il ne comprenait décidément rien. Qu'est-ce que ça voulait dire cette tenue ? Et pourquoi ne lui avait-on rien dit, s'il s'agissait d'une mission militaire ou pas ? Tout s'embrouillait dans sa tête. Axel essayait désespérément de comprendre la raison de sa présence ici, mais il avait beau réfléchir, cela ne menait à rien. En clair, le jeune homme n'arrivait pas à se rassurer. L'officier n'osait pas répondre tout de suite à la jeune femme qui se trouvait à côté de lui. D'abord, parce qu'il était choqué et stressé d'être ici sans en comprendre la raison. Mais aussi, parce qu'il lui fallait un temps d'adaptation pour digérer cette situation. Malheureusement, Axel n'était pas au bout de ses surprises, ça ne faisait que commencer... Cette tenue qu'il portait, n'était vraiment pas à son goût... Il ne s'attendait pas à être vêtu d'un pantalon noir et d'une chemise blanche suivie d'une paire de chaussures noires. Le lieutenant avait peur, oui, mais peur dans le sens où il ne comprenait pas ce qu'il allait devenir ni quoi faire si ça durait longtemps. En même temps, s'il était habillé comme ça, ça devait certainement être pour quelque chose non ? Genre, un gala, n'est-ce pas ? Lui qui d'habitude, cachait ses émotions aux yeux de tous... Axel pensait qu'on l'avait kidnappé et drogué au point de ne plus savoir ce qu'il faisait là... Un mauvais rêve, certainement. Oui, ça devait être ça... Ouais sauf que... Cela n'avait strictement rien à voir avec un rêve. L'officier ne croisait pas tous les jours une jeune femme dans un endroit qui ne lui disait rien du tout.

Oh je... Pardon, veuillez m'excuser. Je suis complètement perdu et je ne comprend pas ce qui vient de se produire ni pourquoi je porte ce genre de vêtement. Vous pouvez m'appeler Axel et vous êtes ?

Demanda Axel en essayant de retrouver son calme. Être angoissé à ce point, ce n'était pas bon, surtout pour un militaire !! Il le savait, bien sûr, mais ne pouvait s'empêcher de faire autrement... Ne pas rester ici ? L'officier aimerait bien, mais comment faire ? Et cette femme voulait aller autre part, également. C'est bien beau tout ça, mais où pourraient-ils aller ? Il hésitait... En même temps, c'est vrai qu'il commençait à faire sérieusement froid dans cette pièce et le jeune homme ne voulait pas mourir gelé...

Oui, vous avez raison. Je confirme qu'il commence à faire sérieusement froid ici. Mais euh... Vous voulez aller où exactement ?
luckyred.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
I'm not a solitary person
« My country, my homeland, what else ?! »


Dernière édition par Axel Stevenson le Lun 17 Avr - 15:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Susan Plumer
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 189
☎Avatar & crédits : Eva Green - by Maquizz
☎Age du perso : 36 hivers
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Divorcée, et c'est tant mieux !
☎Politiquement vôtre: Députée travailliste
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel} Jeu 15 Sep - 0:53

Noël du Futur
The darkest day, if you live till tomorrow, will have passed away


Je suis Susan, Susan Plumer.

Elle n'ajoute pas l'habituel "Lady". Il faut dire qu'elle ne se sent pas très aristocratique là maintenant, tout de suite. Et ça ne la rassure pas de savoir que son seul compagnon d'infortune est tout aussi déboussolé qu'elle. Quelle belle paire ils doivent former, tous les deux, habillés comme pour une soirée d'une qualité douteuse !
Tout ceci ne ressemble en rien à ses rêves habituels, ni même à quelque rêverie que ce soit. Et puis, il fait si froid... Se frottant les bras vigoureusement, comme elle le faisait en hiver, quand elle vivait encore au Pays de Galles, la députée redresse la tête. Apparemment, c'est à elle de prendre les initiatives. Très bien, ça n'est pas comme si elle n'en avait pas l'habitude, après tout !

Bon, si cet endroit est le Westminster que je connais, nous devrions tenter de nous rapprocher du hall principal en prenant... ce couloir. Oui, par ici, Axel !

Le temps des questions n'est pas encore venu, et c'est comme pressée par un sentiment d'urgence qu'elle avance sans se retourner. Seul l'écho l'informe de la présence du jeune homme qui la suit.
Tout est si familier, et en même temps si différent... Les murs sont à la même place, éclairés de la même manière, mais nus, si tragiquement nus... D'ordinaire, leurs parois lisses sont ornées de peintures de Constable, de tapisseries du Kent, de monnaies sous verre... Et cette musique si germanique, que l'on entend de plus distinctement, c'est tellement incongru en ces lieux qui incarnent le patriotisme britannique !

L'ambiance devient plus délétère encore alors qu'ils approchent du grand hall au sol de marbre. Bientôt, ils peuvent entendre des voix, qui deviennent de plus en plus distinctes. De plus en plus agressives, aussi.

Holy shit... Susan, en dame bien élevée, ne jure jamais. Mais là, cela en vaut largement la peine. Devant ses yeux, au sein même du Parlement britannique, s'étale une gigantesque croix gammée sur fond rouge. Instinctivement, elle tend le bras pour arrêter la progression de son acolyte d'un soir.

Eux ! Mais c'est...

Alors qu'elle va dire "impossible", elle s'arrête net. À ce rythme, elle ne va plus tarder à éliminer ce mot de son vocabulaire. Se plaquant contre le mur, pour rester hors de la vue des hommes en uniforme verdâtre, elle réfléchit à toute allure. Des nazis à Londres, cela ne peut signifier qu'une chose : l'Angleterre a perdu la guerre. Et ceci n'est pas un rêve - c'est un cauchemar.
Mais dans ce cas, que fait-elle ici ? Avec Alex - non, Axel ?

Les bruits de pas reprennent dans leur dos. Sans doute leurs poursuivants sont-ils eux aussi en train d'approcher le couloir principal. Ce qui signifie qu'ils vont se retrouver coincés entre deux groupes de fanatiques hitlériens. Pas bon, pas bon du tout.
Les idées fusent dans son esprit en ébullition. Elle n'a jamais été aussi alerte de sa vie - et elle a dépassé la trentaine. Sa respiration s'accélère, son cœur est au bord de l'implosion, elle se sent comme électrisée. Si la situation ne semblait pas aussi étrangement désespérée, elle exulterait. Elle est née pour relever ce genre de défis.
Reprenant l'initiative, elle murmure

On ne peut pas rester là... Donnez-moi votre bras. Si on vous le demande, vous êtes mon... - elle jauge rapidement le corps athlétique de son jeune comparse - garde du corps ? Ca vous va ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Those who stand for nothing fall for anything
You have enemies ? Good, that means you stood up for something

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://captainclioposts.tumblr.com/
avatar
Axel Stevenson
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 71
☎Avatar & crédits : Liam Hemsworth. Blondie pour l'avatar et Wiise pour la signature
☎Age du perso : 27 ans
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: célibataire, n'a pas le temps pour une histoire d'amour...
☎Politiquement vôtre: Neutre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel} Mer 28 Sep - 22:32


Mini-intrigue
Axel & Susan




Décidément... Axel avait énormément de mal à accepter la situation dans laquelle ils se trouvaient. Mais il savait tout de même une chose : cette femme s'appelait Susan Pulmer. Bon, au moins comme ça, les présentations sont faites. Ce qui rassura un peu le jeune homme. Puis, Susan avait révélé à l'officier, qu'ils se trouvaient au Westminster. Comment ça ? Ce n'était pas possible ! Elle devait surement se tromper... Malheureusement non... Tout ceci était bel et bien vrai et le lieutenant ne pouvait rien y faire. Axel ne saurait l'expliquer si on lui posait la question en fait... Il regarde Susan puis lui répond tout en restant discret. On ne sait jamais. Si ça se trouve, il y avait des Allemands planqués dans les placards ou autre part, qui pourraient surgir n'importe quand puis les envoyés directs en prison. Un peu trop d'imagination ? Oui sans doute...

Enchantée, Susan.

Disait-il avant de se faire tirer le bras. Hé ben, c'est qu'elle avait de la force, cette bonne femme ! D'habitude, il ne se laissait pas faire aussi facilement, surtout par la gente féminine, mais là, dans ces conditions... Le lieutenant suivait Susan jusqu'à un couloir que la jeune femme avait trouvé. Il était vide, fort heureusement pour eux d'ailleurs. Apparemment, elle connaissait ce lieu par cœur. Ouais ben, l'officier restait tout de même vigilant. Soudain, alors qu'il la suivait dans ce couloir miteux, Susan s'arrêta net et jura. Ce qui surprit le militaire. Curieux de nature, il lui demanda, inquiet.

Que se passe-t-il ?

Dit-il en essayant de comprendre pourquoi ce brusque arrêt. Mais pas besoin de vous faire un dessin... Le lieutenant comprit rapidement pourquoi Susan avait juré. Des voix masculines, cette langue... Des Allemands !!! Mais comment... Qu'est-ce qu'ils faisaient ici ? Ça ne servait à rien de se poser sans cesse des questions pour au final, n'obtenir aucune réponse. Seule chose qu'il détestait dans tout ce bordel, c'était sa tenue puis les Allemands aussi. C'était d'un vulgaire d'être habillé comme ça, pour un officier anglais. Des pas commencèrent à se rapprocher de leurs positions. Merde, merde et re merde... C'était mauvais ça, très mauvais même... Ça commençait à sentir le roussi...

Vous êtes complètement cin..

Il ne put finir sa phrase que Susan lui avait demandé de jouer le rôle de son garde du corps. Dans un moment pareil, vraiment ?! Euh ben... Il n'avait pas trop le choix en fait... Puis foutu pour foutu maintenant... L'officier soupira puis finalement accepta.

Quoi ? Que je soit votre garde du corps ? Mais... Bon, bon, d'accord, j'accepte.

Ils s'étaient mis d'accord. Qu'allaient-ils bien pouvoir faire, maintenant ?
luckyred.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
I'm not a solitary person
« My country, my homeland, what else ?! »


Dernière édition par Axel Stevenson le Lun 17 Avr - 16:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Susan Plumer
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 189
☎Avatar & crédits : Eva Green - by Maquizz
☎Age du perso : 36 hivers
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Divorcée, et c'est tant mieux !
☎Politiquement vôtre: Députée travailliste
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel} Sam 29 Oct - 23:43

Noël du Futur
The darkest day, if you live till tomorrow, will have passed away


Des Nazis à Westminster... On aurait dit le pitch d'un très mauvais film muet. Un avec les personnages qui font des gestes trop grands, des mimiques trop exagérées, des moustaches qu'on voit se décoller. Sauf que ça n'était pas un film. Ou alors personne n'avait jugé utile de la prévenir, et là ça allait chauffer pour le distrait.

S'accrochant au bras d'Axel, la députée tâche d'afficher une mine assurée. Après tout, elle est ici chez elle, c'est son milieu - pas celui des Allemands. Elle s'avance dans la lumière aveuglante du grand hall, ses petits talons cliquetant contre le marbre blanc. Un officier en uniforme complet, les cheveux gominés brillant aussi fort que ses bottes cirées à l'extrême, s'avance vers l'étrange duo, avec cette démarche caractéristique de la raideur germanique.

Fous êtes zen retard.

Ah. Il faut croire qu'ils sont attendus... Susan, pour la première fois depuis des années, ne réfléchit plus. Elle laisse parler son instinct, celui qui l'a si bien guidée les vingt premières années de sa vie, retenant juste le "Et Fous aFez ein accent de m...e" qui lui brûle les lèvres.

Ja, ja, on sait.

Bon, en fait elle n'en sait strictement rien. Mais ça, l'Oberleutnant (d'après ses épaulettes) ne peut pas le deviner si elle ne lui montre pas. Se tournant vers son prétendu garde du corps, la députée murmure

Je ne sais pas ce qu'il veut, mais je suggère qu'on le suive...

Trottinant presque pour suivre la cadence infernale de l'homme en vert-de-gris, elle énumère une par une les portes qu'ils dépassent. Salle Asquith, Salle Reine Elizabeth, Rotonde Earl Grey,... Elle les connaît par cœur, et les soldats armés plantés juste devant ne la distraient pas une seconde de ses pensées folles. Local Walpole, Salle Pitt, Salle Marlborough,... Lorsqu'ils s'arrêtent devant la porte de la Verrière Victoria, elle n'est même pas étonnée.

Les portes s'ouvrent en grand devant eux, tandis que l'Oberleutnant s'efface pour les laisser entrer. Toutes les têtes se tournent vers le duo composite. Y compris celle - Holy sh*t jure la travailliste en son for intérieur - du souverain, George VI. Et celles de Göring, de Goebbels, de Ribbentrop. Et celle de Clement Attlee. Le leader travailliste a une mine plus sinistre que jamais.

Le silence n'est rompu que par des raclements de gorge irréguliers - ceux d'Attlee, réalise-t-elle après quelques instants. La tension est palpable. Peut-être est-ce un signe ? Susan choisit de le croire, et se dirige vers son collègue, entraînant Axel dans son sillage.

Clement, qu'est-ce qu'il se passe ici, bon sang ?

Les conversations reprennent, ici en anglais, là dans un allemand râpeux et joyeux - il n'y a que les Germains pour réussir un cocktail d'intonations pareil. Les regards se détournent, tandis qu'Attlee semble vouloir répondre. Semble, parce qu'en tout cas il n'y parvient pas. Il tousse, on dirait qu'il va cracher ce qu'il lui reste de poumons...

Axel, voici Sir Clement Attlee. Clement, voici Axel, mon... garde du corps ? finit-elle par dire, tentant de soulager son collègue du poids de faire les présentations. Je vous ai dit au moins une centaine de fois que la pipe vous détruirait la gorge... ajoute-t-elle, cette fois-ci pour couvrir les grognements agacés de son collègue.

Par... Par Saint-Nicolas, Susan... Sortez-nous de là !

Comment ça ? Et puis quoi encore, sauver l'Angleterre pendant qu'il y est ?! Comme si elle avait la moindre idée de la façon de les sortir de cet horrible situation !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Those who stand for nothing fall for anything
You have enemies ? Good, that means you stood up for something

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://captainclioposts.tumblr.com/
avatar
Axel Stevenson
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 71
☎Avatar & crédits : Liam Hemsworth. Blondie pour l'avatar et Wiise pour la signature
☎Age du perso : 27 ans
Masculin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: célibataire, n'a pas le temps pour une histoire d'amour...
☎Politiquement vôtre: Neutre
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel} Dim 6 Nov - 13:16


Mini-intrigue
Axel & Susan




L'officier n'était vraiment pas à l'aise en ce moment et il y avait de quoi aussi. Des Allemands s'étaient mis à côté d'eux pour les escorter, il ne savait où. Bien qu'il soit à l'intérieur, Axel ne comprenait absolument pas ce qui se passait ici ni ce qu'il était censé faire. Le prétendu garde du corps de Susan, commençait à être de plus en plus inquiet et stressé par cette situation. Si seulement il avait pu rester à la caserne dans son fauteuil moelleux à roupiller... Mais au lieu de ça, il fallait qu'il soit ici avec une jeune homme et.. L'ennemi évidemment. Puis voilà qu'elle avait répondu à un soldat lourdement armé, allemand, forcément ! Quelle langue de merde, honnêtement... Heureusement qu'Axel avait gardé son sang-froid et qu'il n'avait pas répondu à l'ennemi, parce que ça aurait pu partir en vrille... Les ennemis étaient bel et bien présents et le jeune homme ne pouvait rien faire d'autre qu'à obéir à Susan ainsi qu'à ces foutus Allemands !! Inutile de tenter quoi que ce soit maintenant ni de se faire arrêter pour une connerie. L'homme regardait la jeune femme et répondit à Sir Clément. Le militaire restait méfiant vis-à-vis de cet homme, qu'il n'avait jamais vu...

Heureux de faire votre connaissance, Sir Clément.

Axel eut un sourire forcé. Faites que ça se passe rapidement toute cette histoire, le lieutenant était de plus en plus angoissé à l'idée de rester coincé ici. Et si les Allemands devinaient leur mission ? Ah ben non, impossible. Mais alors pourquoi l'ennemi avait dit à Susan, qu'ils étaient en retard ? Tout ça n'avait aucun sens. L'officier n'arrivait plus à réfléchir correctement. Encore une fois, son cerveau était tout embrouillé, ce n'était pas très étonnant avec tout ce qui se passait... Est-ce qu'il avait bien entendu ? Sir Clément venait de demander de l'aide à Susan pour les sauver... Attendez une minute... Sauver qui exactement ? Et surtout, comment faire ?

Je vous demande pardon, Sir Clément ? Comment pourrait-on vous sauver ? Décidément, je comprends de moins en moins ce qui se passe. Susan, depuis combien de temps connaissez-vous cet homme ?

Autant être au courant pour mieux comprendre la raison de sa présence ici, quand même ! Oui, je sais, je me répète, mais le lieutenant est tellement angoissé, qu'il a du mal à faire des phrases compréhensives, parfois...
luckyred.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
I'm not a solitary person
« My country, my homeland, what else ?! »


Dernière édition par Axel Stevenson le Lun 17 Avr - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mrs Mathewsen
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 40
☎Avatar & crédits : MaquizZ
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour:
☎Politiquement vôtre:
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel} Jeu 2 Mar - 13:00

Tour final


Difficile de comprendre Attlee tant ce dernier toussait à s'en déchirer la gorge. Pourtant, il voyait bien que Susan et Axel n'avait l'air de rien comprendre à ce qu'il se passait. Ce dernier hésita un instant en les regardant à la suite d'un air qui se voulait paisible, mais ses yeux trahissaient la panique.

« Mais voyons Susan, vous vous rappelez bien ? Nous avons parlé de cela encore hier, vous disiez que cela ressemblait à danser avec le diable au clair de lune. »

Il avait appuyé avec ces derniers mots et regardant la députée. Avait-elle compris ? Pas sûr mais, il la prit par le bras pour l'emmener dans la salle. Des allemands les attendaient, en uniforme bien repassés, l'air lugubre. D'autres personnalités britanniques sont présentes, l'air grave, leurs gardes du corps derrière regardant Axel d'un air entendu.

« N'oubliez pas, Susan, le diable au clair de lune ... » murmura Attlee avant de se placer un peu plus loin.

Ca parlait à n'en plus finir ... que faisait Susan et Axel à ce moment là ?

Puis il fallut signer le traité, chacun allait de son petit mot, de sa petite phrase ...



Contraintes : Susan prononce la phrase d'Attlee. Tout d'un coup, les gardes du corps et certains politiciens sortent des armes, parfois lourdes pour tirer sur les allemands. Ces derniers répliquent, Susan et Axel se retrouvent dans cette cohue sans bien savoir quoi faire, c'est la panique ....


Et c'est le retour à la réalité. Axel se réveille en sursaut, il est à la caserne, tout est calme et tout le monde somnole. Quant à Susan, elle saute de son lit, paniquée et regarde à la fenêtre. Tout est calme et sans drapeau nazi partout. Tous deux sont sonnés, choqués. Ont-ils rêvé ? Tout cela paraissait bien réel... Et ils ne peuvent s'empêcher de regarder à la fenêtre, tout semblait si réel ...



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Susan Plumer
is my name and only mine
Voir le profil de l'utilisateur
Informations☎Messages : 189
☎Avatar & crédits : Eva Green - by Maquizz
☎Age du perso : 36 hivers
Féminin
Passeport
Carnet
☎Mon coeur, mon amour: Divorcée, et c'est tant mieux !
☎Politiquement vôtre: Députée travailliste
☎En Pagaille:

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel} Jeu 20 Avr - 20:10

Noël du Futur
The darkest day, if you live till tomorrow, will have passed away


Je... je ne suis pas certaine de vous suivre, Clement. Danser avec… le diable ?

Certes, les Allemands sont des êtres machiavéliques, et ils ont l'air plutôt satisfait en cet instant, mais... danser avec eux ? Lady Susan Plumer mourra avant d'avoir accompli pareille ignominie, merci pour elle. « La Garde meurt, mais ne se rend pas », comme disent les Français.
Toutefois, son collègue travailliste semble tenir beaucoup à ces quelques mots, qu'il répète encore une fois, avant que sa voix chevrotante ne soit étouffée par l'un des hauts gradés.
Ils doivent signer, c’est l'heure.

Il ne faut pas plus d'une demi-minute à la députée travailliste pour comprendre. Des Allemands à Westminster... Pour assister à la reddition anglaise, oui, cela fait sens. Mais quel triste sens… Alors que tous se placent autour de la table, se pressant autour du souverain à la mine défaite, Susan réfléchit à pleine vapeur.
Le souverain signe le premier, privilège dû à son rang évidemment. Oh les infâmes, les scélérats, les goujats, les salauds,... Les mots manquent à l'élue pour qualifier les Nazis, et sa gorge semble rétrécir, tandis que des larmes lui montent aux yeux. Voir son souverain, cet homme juste et digne, forcé de constater la défaite de son propre peuple : voilà qui retournerait le cœur de plus d'un courageux soldat. Même Axel, son prétendu garde du corps, n'en mène pas large.
Et le malaise ne fait qu'empirer lorsque vient le tour de Göring. Fanfaron, ce dernier ne peut s'empêcher de pérorer, prenant même la pose pour le photographe présent.  Et lorsqu'enfin il se relève, c’est à Goebbels, puis à von Ribbentrop... Cela n'en finit pas.
Au bout d'une éternité, Attlee arrive devant le document. Se retournant vers Susan, il a un regard désespéré. Un regard qu'elle ne lui a jamais vu. Sir Clement est connu pour ne jamais abandonner, et son caractère calme, tous ceux qui le connaissent le savent, n’est qu'une façade derrière laquelle se cache un combattant dans l'âme.

La lumière se fait enfin dans l'esprit embrumé de la députée. Qu'a-t-il dit, déjà ? Danser avec le diable... au son des trompettes ? Non, mais presque. Elle doit se souvenir ! Danser. Avec. Le. Diable. Au clair de lune ! Voilà !
Maintenant, il ne lui reste plus qu'à lancer ces mots de la manière la plus anodine possible... Et à ne pas se tromper. Elle ne tient pas vraiment à savoir ce qui lui arrivera en cas d'échec ! Elle fait encore tourner ses méninges lorsqu'elle sent une brusque poussée dans son dos.
À fotre tour, milady ! lui lance un sous-fifre d'Hitler – elle serait bien incapable de dire lequel, tant la phrase d'Attlee tourne dans sa tête. Tout en posant la plume sur le papier, elle inspire un grand coup, avant de se relever et d'affirmer, au mépris de toute la diplomatie du monde connu :

Je refuse. Tout ceci ressemble fort à... danser avec le diable au clair de lune !

Le chaos. Sans qu'on sache très bien qui a tiré le premier coup, la salle n’est soudain plus qu'échange de coups, de balles et d'injures. Les Nazis hurlent en Allemand, les Anglais lancent des « King and Country ! » tonitruants, et les blessés hurlent de manière indistincte. Au centre de cette tempête, la députée tourne sur elle-même. Ou bien est-ce la pièce qui tourne, de plus en plus rapidement, l'emprisonnant dans une spirale vertigineuse alors qu'elle tend les mains vers Axel, vers Attlee, vers quiconque voudra bien l'aider ?


Puis elle ouvrit les yeux, comme on sort de l'eau, trempée de sueur et haletante. Autour d'elle, plus de Nazis ni de députés, juste des draps défaits. Plus de cris, mais le calme paisible de la nuit. Courant à la fenêtre, elle constata qu'aucun drapeau nazi ne flottait dans les environs. Qu'aucun passant ne marchait au pas de l'oie dans la rue endormie. Qu'aucun « Axel » ne lui servait de garde du corps, même faux.
Un rêve... Sans aucun doute le plus terrifiant qu’elle ait jamais fait, mais un rêve seulement. Reprenant doucement le chemin de son lit, elle respirait de plus en plus profondément. Elle ne se rendormirait pas tout de suite, mais au moins, elle ne se rendormirait pas en Angleterre nazie, songea-t-elle. Juste un rêve, une nuit de Noël. Danser avec le diable au clair de lune..., songea-t-elle à voix haute, comme pour se rassurer une dernière fois, alors que les cloches de la capitale sonnaient le début d'une nouvelle journée. Bientôt la nouvelle année...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Those who stand for nothing fall for anything
You have enemies ? Good, that means you stood up for something

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://captainclioposts.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
is my name and only mine
Informations
Passeport

MessageSujet: Re: MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel}

Revenir en haut Aller en bas
 
MINI-INTRIGUE - Noël du Futur {Susan & Axel}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» △ MINI-INTRIGUE N°1 - des vivres pour la survie (inscriptions closes)
» Mini intrigue ♕ Le Colin Maillard
» Mini Intrigue :: Lie To Me
» Mini Intrigue :: The Calling Dead
» MINI-INTRIGUE N°3 ✤ journée randonnée. (complet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep Calm and Carry On ::  :: Central-
Sauter vers: